Tours

Covid en Touraine : clusters, commerces, aides financières… ce qu’il faut savoir samedi 28 novembre

La préfecture a fait un point sur l’épidémie dans le département.

« La bonne nouvelle c’est que les chiffres baissent plus vite en Indre-et-Loire que dans le reste de la France » : voilà ce que nous dit la préfète d’Indre-et-Loire ce week-end au moment ou la première étape du déconfinement s’enclenche. Le taux d’incidence – l’estimation du nombre de personnes Covid-positives pour 100 000 habitants – est de 75 sur l’ensemble du département et 117 dans l’agglomération de Tours. Des données qui n’ont pas été aussi basses depuis plusieurs semaines. « La mauvaise c’est que si l’on sort du confinement de manière irresponsable cela va recommencer » alerte Marie Lajus qui relève que l’épidémie a fait 150 morts en Touraine depuis le 1er septembre, dont 48 en 7 jours en cette fin novembre. 1 victime toutes les 4h.

Après la déclaration d’Emmanuel Macron et la conférence de presse du premier ministre, c’est donc au tour de la représentante de l’Etat dans le département de faire une explication de texte des mesures gouvernementales et des dernières données médicales. Voici ce que vous devez en retenir.

------------

Les tests :

« Il y a une vraie disponibilité des laboratoires dans le département. La quasi-totalité des résultats arrivent en 24h. »

Clusters :

25 foyers de contamination sont en cours dans le département dont 12 dans des EHPAD qui accueillent des personnes âgées dépendantes.

Réouverture générale des commerces ce week-end :

« J’ai signé un arrêté départemental pour autoriser les magasins à ouvrir ce dimanche. Y compris les coiffeurs, mais dans le respect des règles du droit du travail donc uniquement avec des salariés volontaires. Le nouveau protocole sanitaire impose 8m² par client et un contrôle de l’affluence par le personnel pour les surfaces commerciales de plus de 400m² via un filtrage à l’entrée. Nous ferons des contrôles. »

Les nouvelles activités possibles :

La chasse et la pêche sont autorisées dans un rayon de 20km autour de son domicile, et pendant 3h maximum. L’équitation c’est possible aussi, en solitaire. Les activités sportives peuvent reprendre en extérieur et en individuel pour les adultes, en extérieur et en groupe pour les enfants. Les cérémonies religieuses sont autorisées dans la limite de 30 personnes par office.

Les contrôles :

« Nous organisons une vingtaine d’opérations de contrôle par jour dans le département et nous verbalisons régulièrement je ne donnerais pas de chiffres. Nous ne sommes pas dans une logique d’amende mais dans un esprit de pédagogie. » La préfète indique également qu’aucun bar ou restaurant n’a été sanctionné ces dernières semaines pour un éventuel non-respect des règles de confinement.

Port du masque :

Il est toujours obligatoire dans les 22 communes de Tours Métropole, le centre d’Amboise, les abords de la cité scolaire de la ville mais aussi le centre de Loches.

Economie :

Depuis le début de l’année, 150 000 salariés ont été placés au chômage partiel en Indre-et-Loire soit l’équivalent du quart de la population du département et l’Etat y a consacré une enveloppe de 140 millions d’€. 50 millions d’€ d’aides ont été versées via le fonds de solidarité pour les entreprises ayant perdu une grosse part de leur chiffre d’affaire. L’Etat a également garanti 70 millions d’€ de prêts depuis le mois de mars. Le plan de relance va permettre de financer 12 projets de collectivité pour une somme de 3,5 millions d’e dès cette année. 8 millions d’e sont programmés en 2021 pour soutenir des projets de rénovation de bâtiments publics afin qu’ils consomment moins d’énergie.

Marchés de Noël :

La préfecture a autorisé 4 minis marchés de Noël à Tours du 4 au 20 décembre. D’autres demandes sont en cours d’étude pour d’autres communes. Elles seront acceptées si le dispositif permet d’éviter une trop grande concentration de public.