Tours

Les virus comme vous ne les avez jamais vus : le livre saisissant d’un chercheur tourangeau

De la grippe au nouveau coronavirus, ils y sont tous.

Ça fait des mois et des mois qu’on nous parle virus matin, midi et soir. Mais au fait, c’est quoi un virus ? Comment il s’introduit dans notre corps ? Est-ce qu’ils sont tous méchants ? Quelle est leur taille ? Comment se reproduisent-ils ? Ça fait beaucoup de questions et vous trouverez les réponses dans un très joli bouquin qui vient de sortir aux Presses Universitaires François Rabelais : Portraits de virus, voyage au cœur des cellules.

L’ouvrage vendu 19€90 est signé Philippe Roingeard, un chercheur et professeur qui travaille pour l’INSERM et l’Université de Tours. Ça fait près de 35 ans qu’il observe des virus au microscope, donc il sait de quoi il parle : « J’avais envie de faire un livre qui soit accessible aux non connaisseurs ce qui n’est pas toujours facile. On a donc opté pour de courts textes avec de belles images, celles qu’on avait mises de côté avec mes équipes depuis pas mal d’années » nous explique-t-il.

Toutes les photos du livre sont issues d’observations réalisées dans les labos tourangeaux. Et ce qu’il faut savoir, c’est qu’on doit parfois attendre longtemps avant de faire un très beau cliché de virus. Ainsi, il a fallu des années avant de réussir à voir le virus de l’hépatite C. C’est l’équipe de Philippe Roingeard qui y est parvenue la première, une étape indispensable pour mieux comprendre la maladie et travailler sur ses traitements, d’après le spécialiste. « Les virus sont dans les cellules. Parfois il nous faut beaucoup de temps pour les trouver… On cherche, on cherche et des fois, paf, on tombe dessus. Là, c’est jouissif. » Parmi les images les plus marquantes, celles de virus voyageant d’une cellule à l’autre ou celle qui met en rapport la taille d’un virus et celle d’une bactérie. Le premier étant beaucoup, beaucoup plus petit que la deuxième.

On apprend plein de choses en lisant ce livre : le processus de multiplication des virus plus ou moins rapide), les conséquences qu’ils peuvent avoir, leur mode de transmission, la façon dont le corps lutte pour les éliminer…

« La virologie, on n’a pas fini d’en entendre parler » résume Philippe Roingeard pour parler de l’intérêt de sa discipline. En effet, les scientifiques connaissent « simplement » quelques centaines de virus, « mais il y en a probablement beaucoup de plus. Des virus émergents ou qui réémergent du fait de notre mode de vie. » Pour autant, le chercheur alerte : il faut se protéger pour éviter des épidémies mais pas question de vivre dans un monde stérile car « il y a peut-être des virus qui nous rendent service sans qu’on le sache à l’image des bactéries sans lesquelles on serait incapable de digérer. »

Vous voulez en savoir plus ? Allez lire l’interview intégrale de Philippe Roingeard sur 37 degrés