Tours

[Coup de pouce] Le Ginkgo Biloba du jardin Botanique en course pour devenir l’Arbre de l’Année

C’est un concours national.

Certains arbres sont remarquables et protégés. A Tours on en trouve dans le Jardin des Prébendes ou en haut de la Tranchée. Ces derniers temps on évoque aussi très souvent les alignements d’arbres des boulevards Béranger et Heurteloup à chaque fois qu’il est question de la construction d’une deuxième ligne de tramway. Il y a aussi le cèdre du Liban que l’on trouve à l’entrée du jardin du Musée des Beaux-Arts ou encore le Ginkgo Biloba qui fait face à l'entrée principale du jardin Botanique.

Ce dernier, classé Arbre Remarquable de France depuis 2011, a une hauteur de 23 m et une circonférence de 7,36 m à 1m de hauteur. Agé de plus de 170 ans, sa plantation remonterait à la création du jardin en 1843. Particularité : il est à la fois mâle et femelle.

Cette année, le Ginkgo Biloba participe à un concours national pour devenir Arbre de l’Année (et non le Cèdre du jardin des Beaux-Arts comme nous l'avons écrit malencontreusement dans un premier temps). C’est une initiative du magazine Terre Sauvage dont le fonctionnement peut s’apparenter à des concours télévisuels comme Le Village préféré des Français : un arbre sélectionné pour chaque région de métropole + un pour l’outre-mer (en l’occurrence ici un ficus flamboyant de La Réunion). Selon les organisateurs de l’opération, 300 arbres ont été présentés au concours et il en reste donc 14 à la fin, dont le spécimen tourangeau pour la région Centre-Val de Loire. Le jury était composé du magazine, de l’Office National des Forêts, de l’association A R B R E S ou encore de la Ligue de Protection des Oiseaux.

Un vote est ouvert en ligne jusqu’au 5 janvier et pour l’instant l'arbre tourangeau est en milieu de tableau. Ses adversaires : des chênes, un platane, un tilleul…

Pour soutenir l’arbre tourangeau dans ce concours, votez ici.

Crédit photo : Emmanuel Boitier.