Tours

Prime aux agents sociaux, recrutement de personnels… le point sur les mesures sociales de la ville de Tours

La crise renforce le besoin en actions sociales...

Avec la crise sanitaire, le volet social de la ville de Tours prend une importance encore plus grande. Il s’exprime notamment via le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) et ses 450 employés.

Le regard est notamment tourné vers les Ehpad de la ville, gérés par cette structure. Si pour l’heur, aucun cluster n’est à déplorer, Cathy Munsch-Masset, la Première Adjointe de la commune, déléguée à l’action sociale, se dit particulièrement vigilante à la fois aux résidents mais aussi aux personnels.

A ce titre, elle va proposer ce lundi en Conseil Municipal, la mise en place d’une prime exceptionnelle pour les agents sociaux des Ehpad qui sont selon elle « les grands oubliés du Segur de la Santé du gouvernement ». Cette prime concerne environ 80 agents et s’élève à 200 euros brut pour le mois de confinement et pourra être renouvelée si le confinement se prolonge d’un mois supplémentaire derrière.

Par ailleurs, l’élue explique aussi que la ville va recruter 8 aides-soignants et 4 infirmiers supplémentaires dans les 4 Ehpad de son territoire afin de renforcer (et soulager) le personnel présent.

Les mesures prises par la ville ne s’arrêtent pas là puisqu’une délibération proposant des subventions complémentaires à destination des centres sociaux pour un montant global de 47 000 euros sera votée lundi soir.

Pour l’élue, il faut faire œuvre de solidarité en ces temps de crise. Elle encourage d'ailleurs les habitants à relayer les initiatives solidaires sur la page Facebook « Tours Solidaire » lancée cette semaine.

L’un des enjeux de la crise est également la vigilance envers les personnes les plus fragiles renchérit Cathy Munsch-Masset qui évoque la mise en place d’un numéro vert mi-novembre afin que les habitants dans le besoin social puissent bénéficier d’un soutien personnalisé.

Une période forcément délicate également pour celles et ceux sans domicile fixe. Les foyers de la ville assurent désormais un fonctionnement 24h/24 avec des effectifs stabilisés dans chaque lieu pour éviter un brassage entre les foyers. A noter aussi que le gymnase Racault qui sert d’hébergement d’urgence en hiver sera ouvert dès lundi prochain.

Enfin, dernier point qui sera abordé par l’élue en conseil municipal : l’adhésion de la ville au GIP pro-santé (Groupement d’intérêt public) lancé par le Conseil Régional cette année et qui prévoit le recrutement de 150 médecins généralistes salariés sur l'ensemble de la région. La ville de Tours souhaite se mobiliser notamment via la création d’un centre municipal de santé aux Rives du Cher. Deux cellules commerciales vont être réaménagées à ce titre sur la place Nicolas Poussin qui sera requalifiée par la même occasion.