Tours

[Il l'ouvre] Pas d'augmentation chez STMicroelectronics : la nouvelle passe mal...

Une mesure dénoncée par la CFE-CGC.

Un conflit social chez l'un des plus gros employeurs privés d'Indre-et-Loire : l'usine STMicroelectronics de Tours (qui fabrique des composants électroniques).

Ces derniers jours, les représentants du personnel ont appris qu'il n'y aurait pas du tout d'augmentation de salaires cette année...  "Cette annonce fait suite à 6 mois de report des négociations sur le sujet, alors que tous les paramètres clefs de l'entreprise sont au vert. D'un autre côté, ST a présenté à la presse ses résultats financiers du 3e trimestre : ils sont meilleurs que les prévisions les plus optimistes et particulièrement encourageants après plusieurs années hésitantes. Ce, malgré la situation de pandémie actuelle, et grâce à la réactivité et l'implication forte de ses salariés qui se sont adaptés rapidement aux nouvelles contraintes d'organisation du travail" écrit le syndicat CFE-CGC dans un mail transmis à la rédaction.

"Il ne fait aucun doute que la situation financière de ST est très saine, et que l'entreprise est particulièrement performante dans un contexte porteur mais très concurrentiel. Les investisseurs l'ont d'ailleurs bien compris : la valeur de l'action ST a augmenté sur 1 an de plus de 50%, alors que dans le même temps le CAC40 a baissé de -17%" écrivent encore les représentants du personnel qui estime qu'il faudrait solliciter 12 millions d'€ pour augmenter les salaires de tout le monde de 2,5%... quand la société en consacre 10 fois plus à la rémunération de ses actionnaires via les dividendes.

"Les carnets de commande sont pleins pour les 18 prochains mois et la charge de travail maximale pour tous les salariés. Mais sans reconnaissance salariale pour son personnel en 2020, la CFE-CGC s'attend à des conséquences néfastes à la performance de l'entreprise : baisse de l'engagement des forces vives, baisse de l'attractivité déjà en berne, et augmentation des départs des cerveaux" poursuit encore le syndicat qui parle de "mauvais calcul" et d'une "attitude incompréhensible".