Tours

Tour de France : c’est officiel, un départ de Tours le 1er juillet 2021

La grande boucle n’était pas venue dans la ville depuis 2013.

A peine quelques semaines après la fin d’une édition 2020 décalée en fin d’été pour cause de crise du coronavirus, l’entreprise ASO qui organise le Tour de France (et Paris-Tours) a dévoilé ce week-end la carte définitive du parcours de la grande en 2021.

Avancée d’une semaine pour ne pas entrer en concurrence avec les Jeux Olympiques, la course s’élancera de Brest le 26 juin. Elle aurait pu partir de Copenhague au Danemark mais en raison de l’Euro de football, ça se fera en 2022. Après avoir traversé les 4 départements de la Bretagne et les villes de Landerneau, Lorient ou Pontivy, le peloton se dirigera vers la Mayenne pour un premier contre-la-montre individuel entre Changé et Laval le 30 juin.

Mais la journée qui nous intéresse le plus c’est celle du lendemain, le jeudi 1er juillet. Ce jour-là, le Tour de France et sa caravane seront à Tours pour le départ de la 6e étape de 144km en direction de Châteauroux.

Cela fait plusieurs années que Tours est candidate pour accueillir de nouveau la grande boucle déjà venue 8 fois dont la dernière en 2013, où elle avait aussi eu une arrivée. Le nouveau maire Emmanuel Denis – élu cet été – a souhaité poursuivre les démarches engagées par la municipalité précédente faisant tout de même le vœu d’une épreuve cycliste qui prend plus d’engagements en faveur de l’écologie. L'idée de la Municipalité est également de profiter de l'événement pour promouvoir le développement du vélo en ville avec pourquoi pas des animations les jours précédant l'événement.

Il est encore trop tôt pour savoir précisément d’où s’élanceront les coureurs ni quel parcours précis ils emprunteront en Indre-et-Loire (on sait tout de même qu'ils iront vers Amboise et d'autres châteaux de la Loire) mais on peut s’attendre à une étape pour les baroudeurs ou les sprinteurs.

Après avoir gagné l’Indre, le Tour poursuivra sa route en Centre-Val de Loire avec un départ de Vierzon et une arrivée au Creusot en Saône-et-Loire. Direction ensuite l’Ain, les Alpes (Tignes, Albertville, Cluses…), Nîmes, Carcassonne, Pau, Libourne. L’avant-dernière étape se déroulera dans le vignoble du Bordelais, ce sera le 2e contre-la-montre de la course. Enfin on saura qui endosse le dernier maillot jaune – celui du vainqueur final – dimanche 18 juillet, au terme d’une étape sur les Champs-Elysées comme c’est le cas tous les ans depuis 1975.