Tours

[Photos du jour] Avant le reconfinement, ruée dans les enseignes culturelles à Tours

Il n’y a pas que le papier toilette qui est très demandé.

En cette veille de second confinement, la société française s'apprête à de longues semaines à la maison pour lutter contre le coronavirus.

Les Tourangeaux ont déjà vécu cette expérience au printemps. Même si on a une fois de plus un délai très court pour se préparer entre l’annonce d’Emmanuel Macron ce mercredi et le début effectif du confinement ce vendredi, on constate une évolution significative des comportements. Il y a eu beaucoup de demande de papier toilette ou de certains produits de première nécessité mais mais...

Non, cette fois-ci, les Tourangeaux savent que la denrée la plus abondante sera le temps et s'organisent en conséquence. C'est ainsi que nous avons constaté d'impressionnantes files d'attentes dans les magasins liés à la culture et au loisir : Fnac, Micromania, etc. était pris d'assaut ce jeudi matin à Tours pour faire le plein de lecture, de Blue Ray et jeux vidéo.

On se prépare donc pour durer, où la météo ne sera pas aussi clémente que lors du premier confinement. A noter qu’il y avait également une très forte affluence chez les coiffeurs, pour avoir une coupe fraîche au cas où l’isolement dure de longues semaines. Un vague répit pour toutes ces enseignes qui vont fermer pour la seconde fois sans savoir quand l’activité va reprendre, et alors même qu’on s’approche du rush de consommation des fêtes de fin d’année.

Cela dit, le président a laissé la porte ouverte à une réouverture de certains commerces non essentiels avant même la fin du confinement actuellement fixée au premier décembre. Les règles pourraient ainsi être assouplies d’ici 15 jours si l’épidémie se calme. Le gouvernement va par ailleurs indemniser les entreprises avec un fonds pouvant atteindre 10 000€ par mois mais aussi un soutien pour le paiement des charges et des loyers.