Tours

Sécheresse 2019 : catastrophe naturelle reconnue pour 44 communes

Dont celles de l’agglomération tourangelle.

C’est une annonce qui était attendue par les sinistrés : ce dimanche, le Journal Officiel publie un arrêté reconnaissant que la sécheresse de l’été 2019 constitue une catastrophe naturelle dans 44 communes d’Indre-et-Loire (et dans de nombreux autres territoires comme nos voisins du Loir-et-Cher, par exemple).

La liste des villes et villages concernés : Azay-sur-Cher, Ballan-Miré, Berthenay, Bournan, Céré-la-Ronde, Chambray-lès-Tours, Chanceaux-sur-Choisille, Château-Renault, Ciran, Cussay, Descartes, Épeigné-les-Bois, Ferrière-Larçon, Fondettes, Francueil, Joué-lès-Tours, Larçay, Ligueil, Luynes, Marray, La Membrolle-sur-Choisille, Mettray, Montbazon, Montlouis-sur-Loire, Monts, Neuilly-le-Brignon, Notre-Dame-d'Oé, Nouzilly, Orbigny, Parçay-Meslay, La Riche, Rochecorbon, Saint-Avertin, Saint-Cyr-sur-Loire, Saint-Étienne-de-Chigny, Saint-Genouph, Saunay, Savonnières, Sepmes, Tours, Veigné, Véretz, Villedômer, Vouvray.

Les sinistrés qui ont par exemple des fissures sur leur maison ont dix jours pour contacter leur assurance afin de se faire indemniser.

Il faut rappeler qu'il y a un an, de nombreux maires avaient manifesté à Tours pour obtenir cette reconnaissance de l'Etat.

Plusieurs communes du département ont, en revanche, vu leur demande refusée par l’Etat : Epeigné-sur-Dême, Hommes, Chemillé-sur-Dême, Cinq-Mars-la-Pile, Lignières-de-Touraine, Vou, Saint-Roch et une liste de villes et villages disponible sur le site legifrance en annexe 2.