Tours

Couvre-feu (ou pas) en Touraine ? On saura ce jeudi à 17h

Avec une conférence de presse du gouvernement.

Les semaines se suivent et se ressemblent sur le front du coronavirus : jeudi dernier, le 1er ministre Jean Castex et plusieurs membres de son équipe gouvernementale présentaient le détail du plan de couvre-feu applicable dans 9 grandes métropoles dont toute la région parisienne. 7 jours plus tard, l'exécutif organise encore une conférence de presse ayant pour thème l'évolution de la crise sanitaire... Rendez-vous ce 22 octobre à 17h. Et il apparait probable que d'autres villes, peut-être d'autres départements, rejoindront Paris, Lyon, Lille ou Saint-Etienne dans la liste des zones où l'on ne peut plus sortir entre 21h et 6h du matin, à moins d'une bonne raison (travail, promenade du chien, aide à des proches vulnérables...).

L'Indre-et-Loire sera-t-elle concernée ? On ne peut pas l'affirmer au moment d'écrire ces lignes mais c'est envisageable car les chiffres qui font référence pour évaluer la situation épidémique se dégradent. Ce mardi, l'Agence Régionale de Santé faisait état d'un taux d'incidence de 237 nouveaux cas pour 100 000 habitants dans la Métropole de Tours avec 10% de tests positifs. Dans la région, le nombre de lits de réanimation occupés par des patients Covid est également supérieur au seuil pouvant entraîner un placement en zone d'alerte maximale. La diffusion du virus che les plus de 65 ans est également alarmante d'après les autorités sanitaires.

Une réunion sur le sujet était organisée ce mercredi après-midi en préfecture à Tours mais c'est bien depuis Paris que sera décidé l'éventuel passage du département au niveau d'alerte écarlate.

Il faut rappeler que la Touraine est déjà en zone d'alerte renforcée depuis une semaine, avec une fermeture des bars à 22h et pas plus de 6 personnes pour une même table dans les restaurants. Si on franchit l'étape suivante, tout le monde devra rentrer à la maison pour 21h. La question est de savoir si ce sera seulement dans l'agglo tourangelle ou pour l'ensemble du département. Pour l'alerte renforcée, la préfecture a choisi de brider l'intégralité du territoire, même les zones rurales pourtant moins touchées ce qui fait grincer des dents.

Les derniers chiffres du coronavirus publiés ce mercredi pour la Touraine sont les suivants :

  • 34 personnes originaires d'Indre-et-Loire hospitalisées en médecine conventionnelle (+2 en 24h) et 190 dans la région
  • 11 malades en réanimation en Touraine
  • Pas de nouveau décès
  • Depuis début mars, 491 personnes sont sorties de l'hôpital guéries en Indre-et-Loire