Tours

Explosion à Beyrouth : Tours Métropole débloque 60 000€ pour aider les Libanais

L’argent bénéficiera à des projets de santé.

Selon une étude britannique relayée par Futura Sciences, la double explosion qui a secoué le port de Beyrouth début août a été l’une des plus fortes jamais observée dans le monde avec une puissance équivalant à 5% de la déflagration causée par la bombe atomique larguée sur la ville japonaise d’Hiroshima pendant la seconde guerre mondiale. Le désastre est impressionnant : trois mois plus tard, la capitale libanaise reste emplie de gravats et de ruines. Une estimation des dégâts évoque la nécessité de mobiliser 8 milliards de dollars (environ 6 milliards d’€) pour reconstruire la ville.

Le bilan humain est également particulièrement lourd… 200 morts et 6 500 blessés. C’est vers ces victimes que l’agglomération de Tours se tourne en confirmant ces jours-ci le versement d’une aide exceptionnelle. Annoncée dès l’été, la subvention a été actée par le bureau des maires de la Métropole qui s’est réuni le 15 octobre dernier.

Cette enveloppe est répartie en deux :

  • 50 000€ à l’association « Cèdre du Liban » qui a pour mission d’évaluer et prendre en charge des patients libanais devant subir des interventions chirurgicales lourdes
  • 10 000 € pour l’Association Francophone des Malades Mentaux, qui permettra une prise en charge des soins psychiatriques des patients psycho traumatisés hospitalisés depuis l’explosion. Le professeur Wissam el Hage du CHU de Tours – d’origine libanaise – participera au pilotage et au suivi de ces soins indique la collectivité

« L’aide apportée par Tours Métropole Val de Loire sonne comme une évidence car les liens entre la France et le Liban sont historiques et trouvent un écho jusque sur notre territoire. Les Franco Libanais installés en Touraine témoignent de cet attachement entre les deux pays qui appelle un devoir de solidarité et de fraternité auquel notre Métropole se devait de répondre » estime le président de Tours Métropole Wilfried Schwartz.

L’agglomération tourangelle n’est pas la première institution ligérienne à décider de soutenir financièrement le Liban après cette catastrophe : dès le début du mois d’août, la Région Centre-Val de Loire avait également annoncé le déblocage de 100 000€ de la catastrophe. L’une des questions qui se posait c’était comment s’assurer du bon usage de l’argent, dans un pays où la population dénonce régulièrement la corruption des élites. C’est pour cela notamment que Tours Métropole a pris le temps de sélectionner des structures de confiance.

Le week-end dernier, des centaines de Libanais ont défilé à Beyrouth pour marquer le 1er anniversaire du vaste mouvement de lutte contre les dérives des dirigeants du pays.