Tours

EN IMAGES : A Tours, presque 4 000 personnes pour l’hommage à Samuel Paty

L’enseignant a été décapité vendredi dans les Yvelines.

Des dizaines de milliers de personnes partout en France et un cortège imposant à Tours… Ce dimanche, les syndicats enseignants, un grand nombre de politique ou le journal Charlie Hebdo appelaient à se rassembler dès 15h pour réagir à la décapitation d’un enseignant d’histoire-géographie vendredi 16 octobre à Conflans-Ste-Honorine dans les Yvelines. L’homme de 47 ans a été tué en rentrant chez lui après ses cours, par un homme de 18 ans qui a été abattu par la police peu de temps après. Depuis début octobre, des parents d’élèves lui reprochaient d’avoir montré des caricatures du prophète Mahomet à des élèves de 4e dans le cadre d’un cours où il évoquait la liberté d’expression.

Cet attentat a déclenché une onde de choc nationale, Emmanuel Macron se rendant sur place le soir-même. Ce dimanche, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a lui participé au rassemblement parisien organisé Place de la République. Concernant l’enquête, 11 personnes étaient encore en garde à vue dimanche matin tandis que le procureur antiterroriste a confirmé samedi qu’il s’agissait d’un acte prémédité, un texte de revendication ayant notamment été retrouvé dans le téléphone portable de l’assaillant.

A Tours, c’est une foule compacte (et masquée) qui s’est massée dès 15h Place Jean Jaurès : 3 500 personnes selon la préfète Marie Lajus qui a pris part à la manifestation « en tant que citoyenne et représentante de l’Etat » et 4 000 selon le syndicat FSU qui envisage déjà d’autres actions dans les prochains jours, possiblement en lien avec l’hommage national programmé mercredi par l’Elysée.

Vu l’ampleur de la mobilisation, il y a eu défilé par la Rue Nationale puis la Rue de la Scellerie avant une dispersion Place de la Préfecture. Auparavant, les organisateurs de la manifestation avaient appelé au respect d’une minute de silence devant l’Hôtel de Ville. Deux salves d’applaudissements ont retenti en mémoire de la victime.

De nombreux élus de tous bords politiques tourangeaux étaient présents dont la députée LREM Fabienne Colboc, le sénateur LR Serge Babary, mais aussi de nombreux représentants de la majorité de gauche de la ville de Tours dont plusieurs membres sont enseignants : « C’est une attaque contre l’autorité de l’école » réagissait notamment Anne Bluteau qui travaille en collège. Dans la foule également, plusieurs personnes avec des drapeaux français, un homme qui brandissait une Une de Charlie Hebdo, ou des slogans pour soutenir la liberté des professeurs dans la composition de leurs cours.

A noter qu’une manifestation a également eu lieu à Chinon.