Tours

On connaît le tracé définitif de la 2e ligne de tramway

Mise en service prévue en 2025.

Depuis 2017, on sait que la 2e ligne de tramway de Tours reliera Chambray à La Riche. Après des riches débats fin 2018, le tracé au sein de Tours avait été acté par le boulevard Béranger également. Ce projet vient de franchir une nouvelle étape ce samedi 17 octobre avec la validation des dernières options qui restaient à lever comme le passage soit par le boulevard Heurteloup à Tours ou par la rue Charles Gille  via un tronçon commun avec la ligne 1.

Réunis ce matin en commission générale, les élus de la ville de Tours ont finalement opté pour l’option rue Charles Gille, selon le maire de Tours (qui fera passer un voeu au prochain conseil municipal pour acter officiellement ce choix), ce qui implique un passage via la place Jean Jaurès et l’obligation de revoir l’urbanisme de cette place symbolique.

En effet en arrivant de l’avenue Grammont, la deuxième ligne du tramway empruntera l’axe du boulevard Béranger en destination de l’ouest. Or, pour pouvoir tourner, l’emprise nécessaire oblige à toucher aux fontaines de la place Jean Jaurès. La ville de Tours et Tours Métropole envisagent donc une restructuration complète de la place. L’idée est de lancer une concertation avec les habitants ainsi qu’un concours d'urbanistes-architectes ont expliqué Christophe Boulanger, vice-président aux mobilités à Tours Métropole et le maire de Tours, Emmanuel Denis.

A l’avenir la place Jean Jaurès pourrait donc ressembler à une vaste esplanade piétonne, avoir pourquoi pas un miroir d’eau se sont projeté les élus. Les voitures pourront continuer de circuler par le sud de la place dans les deux sens.

 

Voici à quoi pourrait ressembler la place Jean Jaurès à l'avenir (photo non contractuelle)

Elles passeront également par le sud du boulevard Béranger, le tramway passant finalement dans les deux sens par la voirie au nord du mail. Un choix justifié par Christophe Boulanger car permettant de maintenir l’accès au marché aux fleurs notamment pour les commerçants, via le sud du boulevard.

Autre option qui restait à lever, celle du passage dans la ZAC du quartier Beaumont-Chauveau. Avec prudence, en raison de l’élection actuelle pour la présidence de l’Université de Tours, Emmanuel Denis a expliqué que le choix se portait pour un passage dans le futur éco-quartier et non en bordure par la rue du Plat d’Etain comme pensé initialement. Un choix qui est sujet à un accord avec l’Université.

Enfin dernière partie qui était en suspens, le passage dans le quartier des Fontaines ne se fera plus par la rue de Saint-Avertin mais par la rue de Saussure. Le tramway rejoindra Chambray ensuite via la côte de l’Alouette et non le bois de Grandmont.

Les études vont se poursuivre l’an prochain, puis l’enquête publique et la DUP (Déclaration d’utilité publique) sont attendues en 2022. Les travaux selon le calendrier présenté débuteraient de leur côté en 2023 pour une mise en service de la ligne fin 2025.

Le coût total du projet, en comptant les acquisitions foncières nécessaires et les aménagements urbains connexes s’élève à près de 500 millions d’euros (360 millions pour la ligne seule). Pour financer ce projet, Tours Métropole espère obtenir au moins 122 millions d’euros de subventions diverses (le montant perçu pour la 1ere ligne), puis aura recours à l’emprunt.   

Le tracé complet :

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LE TRACE EN PLUS GRAND

Mathieu Giua