Tours

Quatre infos surprenantes sur les araignées à découvrir au Muséum de Tours

Dans le cadre de l'exposition qui est consacrée aux petites bêtes à huit pattes...

Après les mammouths ou les fourmis, le Muséum de Tours ouvre grand ses portes à nos amies les araignées dans le cadre d'une exposition qui leur est consacrée jusqu’en janvier 2022. L'occasion d'en apprendre plus sur ces petites bêtes aussi fascinantes qu'inquiétantes pour beaucoup d'entre nous.

1/ Savez-vous par exemple qu'on dénombre 48 800 espèces d’araignées ? Un chiffre impressionnant qui en dit long sur la diversité de cet animal à huit pattes. Toutes ne sont pas représentées bien sûr au Muséum qui en accueille tout de même une trentaine d'especes. De quoi donner un bel aperçu de cette richesse.

2/ L'exposition s'étalant sur près de deux ans, le public pourra observer l'évolution de ces petites bêtes. L'une d'entre-elles (la  mygale Theraphosa) devrait ainsi atteindre à l'issue de l'exposition la taille de 30 centimètres, à l'issue de ses 12 mues successives.

3/ Chez les araignées pas de divorce : une fois que le mâle a accompli sa fonction de reproducteur, il arrive qu’il soit mangé par sa compagne !

4/ S'il peut être mortel, le venin a parfois des propriétés surprenantes qui intéresse les chercheurs. Ils ont ainsi trouvé 7 potentiels anti-douleurs dans le venin de mygale, dont un pourrait protéger le cerveau pour les cas d’AVC.


L'exposition Araignées est à voir au Muséum de Tours, jusqu'en janvier 2022. Toutes les informations sur : http://www.museum.tours.fr/

Pascal Montagne