Tours

Covid-19 : l’Indre-et-Loire passe en zone de surveillance renforcée

On vous explique ce que ça change

L’information circulait en coulisses depuis plusieurs jours, face au rebond de l’épidémie du Covid-19, le département d’Indre-et-Loire, placée il y a un mois en surveillance, allait franchir un nouveau cap en passant en alerte renforcée.

Mardi dernier, la Préfète d’Indre-et-Loire, Marie Lajus, avait réuni à ce titre un panel d’élus et de représentants professionnels pour les préparer à cette issue, sans indiquer précisément la date de cette nouvelle hausse de vigilance. Finalement, à défaut de communication officielle, c’est via un entretien auprès de nos confrères de la Nouvelle République que la Préfète d’Indre-et-Loire a précisé les choses ce vendredi.

Dès ce samedi 17 octobre, le département passe donc en zone d’alerte renforcée, ce qui n’est pas sans conséquences sur le quotidien. S’il convient d’attendre l’arrêté préfectoral pour connaître toutes les modalités de ce changement, on sait déjà que les bars seront contraints de fermer leurs portes à 22h.Les restaurants de leur côté devront tenir un registre clientèle afin d’établir une traçabilité des passages dans leurs établissements. Depuis la prise de parole du président de la République, Emmanuel Macron, mercredi soir, ils sont également tenus de limiter à 6 personnes les groupes accueillis.

En ce qui concerne la culture et les loisirs, la jauge de 1000 personnes est maintenue (cinémas, théâtres, salles culturelles…) avec le principe d’un siège sur deux utilisé.

Pour le sport, les changements sont importants puisque les sports collectifs en intérieur et les sports de contacts sont désormais interdits sur le territoire de la Métropole (sauf pour les mineurs et sportifs de haut niveau), indique Marie Lajus à nos confrères. Une mesure qui ne s’applique pas au reste du département en revanche.

Enfin concernant un éventuel couvre-feu, notre département n’est pour l’heure pas concerné, mais la Préfète d’Indre-et-Loire, ne l’exclue pas dans l’avenir, indiquant que Tours est « proche d’atteindre un stade qui nécessite un passage en couvre-feu. »

A noter qu'un point presse est organisé ce vendredi 16 octobre à midi. A l'issue de celui-ci nous vous tiendrons informés des détails des mesures prises par les services de l'Etat.

Mathieu Giua