Tours

Covid-19 en Touraine : les chiffres grimpent, en moyenne 100 nouveaux cas détectés par jour

38 malades sont actuellement hospitalisés dans le département.

Ce mardi le président de la République réunissait un conseil de défense pour faire le point sur la crise sanitaire. Ce mercredi il doit s’exprimer à la télévision dès 19h55. Un enchaînement d’événements qui laisse supposer l’annonce de nouvelles mesures de restrictions pour éviter la propagation du nouveau coronavirus (on parle de couvre-feu, ou d’une extension du télétravail…). De son côté le 1er ministre n’exclut pas la possibilité de reconfinements localisés. En Touraine, la préfète Marie Lajus réunit les maires et parlementaires pour faire un point local sur l’épidémie.

Justement, que disent les derniers chiffres de l’Agence Régionale de Santé ?

Si on se place du point de vue des autorités ils ne sont pas bons… Du 3 au 9 octobre, il y a eu 8 690 tests PCR réalisés en Indre-et-Loire dont 691 qui ont révélé un résultat positif (en moyenne 100 par jour). C’est un record depuis le début des prélèvements à grande échelle à la fin de l’été. En proportion ça donne 8% d’infection confirmées, un chiffre inférieur à la moyenne nationale de 12%, inférieur à celui du Loiret (9,4%), mais supérieur à des départements comme le Loir-et-Cher (6,8%) ou l’Indre (5,9%).

L’autre chiffre qu’on regarde beaucoup c’est le taux d’incidence, que dit-il ?

On rappelle qu’il s’agit de l’estimation du nombre de nouveaux cas pour 100 000 habitants. Lui aussi il explose : 114 malades pour 100 000 personnes en Indre-et-Loire ces derniers jours d’après l’ARS (on était à 88 vendredi, 77 il y a une semaine). C’est deux fois plus que la limite fixée pour le passage en zone d’alerte. Il devient de plus en plus probable que l’Indre-et-Loire passe en zone d’alerte renforcée ce qui entraînerait de nouvelles mesures automatiques comme la fermeture des bars à 22h et l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes (contre 30 aujourd’hui).

Et à l’hôpital, comment ça se passe ?

La tension s’accroit sur les services de santé avec 41 personnes en réanimation en Centre-Val de Loire soit le chiffre le plus haut depuis la fin du mois de mai. 12 personnes sont en soins intensifs en Touraine. A ces patients s’ajoutent 26 personnes Covid-positives et traitées en médecine conventionnelle, 121 pour l’ensemble de la région. On nuancera ces données en précisant par exemple que les cas en réanimation ligériens ne représentent que 3% du total national, et que nous sommes loin du seuil de 40% de lits de réa occupés par des malades Covid.

Concernant les personnes décédées, on en compte 1 031 depuis 7 mois et demi en Centre-Val de Loire (à l’hôpital et en établissement spécialisé).