Tours

Coronavirus en Touraine : moins de tests mais plus de résultats positifs

6 personnes restent en réanimation.

Deux fois par semaine, l’Agence Régionale de Santé publie un bilan complet de l’épidémie de Covid-19 en Centre-Val de Loire. Celui qui a été mis en ligne ce mardi 6 octobre montre une légère hausse des chiffres :

  • En moyenne 5,8% de tests positifs dans la région
  • 6,1% de tests positifs en Indre-et-Loire contre 5,1% vendredi dernier

Les données concernent les analysées réalisées entre le 26 septembre et le 2 octobre. En Touraine, 7 581 tests ont été pratiqués contre un pic de plus de 11 000 tests courant septembre. Ce chiffre est de nouveau en baisse mais le nombre d’infections détectées reste stable : 466 dans notre département.

L’Indre-et-Loire n’est pas le territoire de la région où la maladie est la plus virulente : il s’agit du Loiret avec 6,6% de tests positifs. Le taux d’incidence y est également plus élevé avec 79 nouveaux cas pour 100 000 habitants contre 77 malades pour 100 000 habitants chez nous, ce qui reste au-dessus du seuil d’alerte défini par le gouvernement. Néanmoins, l’Indre-et-Loire ne semble pas prête à passer au seuil d’alerte renforcé qui signifierait la prise de nouvelles mesures de restrictions. Elle en était pourtant proche lors de la 2e quinzaine de septembre ce qui avait entraîné la publication d’un arrêté restreignant notamment les fêtes comme les mariages à 30 personnes et interdisant les cocktails debout.

A l’hôpital, on recense 6 malades Covid en réanimation en Indre-et-Loire mais aucune entrée dans les services du CHU au dernier pointage lundi soir, le chiffre était également faible les jours précédents. Néanmoins, le cap des 100 décès hospitaliers est désormais dépassé dans le département, et au total 1 021 morts du coronavirus en 7 mois en Centre-Val de Loire.

Précisons que pour éviter un cluster, le lycée Balzac de Tours a annoncé la fermeture d’une classe de seconde pour isoler ses élèves. De son côté la ville d’Amboise a ouvert un nouveau site de dépistage ce mardi Mail Saint-Thomas, accessible en semaine, le matin si on a des symptômes et l’après-midi si on n’en a pas.