Tours

3 choses à savoir sur la Maison des Parents du CHU de Tours (qui fête ses 25 ans)

Elle accueille les familles d’enfants hospitalisés.

Quand on entre dans l’hôpital Clocheville de Tours sur le Boulevard Béranger, il faut rejoindre le fond de la cour. C’est là qu’on peut y entrer : la Maison des Parents, située au cœur de l’antenne pédiatrique du CHU. Elle vient de célébrer son 25e anniversaire, l’occasion de vous en dire un peu plus sur cet équipement bien utile pour beaucoup de familles…

--------------

Son histoire :

Des Maisons des Parents, on en trouve un peu partout en France (une cinquantaine). Celle de Tours a ouvert le 3 octobre 1995 et c’est Bernadette Chirac qui était venue l’inaugurer. Elle était alors l’épouse du président de la République Jacques Chirac entré à l’Elysée quelques mois plus tôt et avait entamé son action pour améliorer le bien-être des enfants hospitalisés, matérialisé par l’opération Pièces Jaunes qui perdure aujourd’hui, tous les ans, au mois de janvier.

Porté par la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, l’Assurance Maladie et plusieurs associations, le projet à 6 millions de francs (un peu moins d’1 million d’€) avait débuté dès 1992. Objectif : permettre aux parents de passer plus de temps auprès de leurs enfants soignés à l’hôpital, et donc leur éviter de longs trajets pour rentrer chez eux. De nombreuses entreprises ou des mécènes continuent de faire des dons pour améliorer le quotidien des familles qui y séjournent.

Son fonctionnement :

La Maison des Parents de Clocheville propose 30 chambres pour maximum 44 personnes résidant au-delà du périmètre de l’agglomération de Tours. On y trouve un restaurant self. Les menus créés par une diététicienne sont réalisés sur place, chaque jour, par des cuisiniers (et il est possible de manger, même sans dormir, moyennant 10€). Le dispositif fonctionne grâce aux versements financiers des familles accueilles, et via une subvention de la Caisse Régionale d’Assurance Maladie. Le prix de la pension complète, comprenant la nuit et trois repas, varie de 15€ à 42€ par personne, en fonction des revenus de la famille. Durée maximum de séjour : 3 mois consécutifs.

Les parents ne sont pas les seuls à pouvoir bénéficier d’un accueil : d’autres proches des petits patients peuvent également séjourner à Clocheville. Et même des proches d’adultes hospitalisés (20% des personnes hébergées). Une trentaine de bénévoles spécialement formés assurent la gestion du lieu tout au long de l’année. Il y a également des salariés en cuisine, pour l’entretien ou la surveillance des locaux.

 

Comment la contacter ?

Au 02 47 60 76 60, par mail [email protected], sur www.maisondesparentsdetours.fr ou via sa Page Facebook