Tours

[Coup de pouce] A Tours, recherche d’hébergements d’urgence pour jeunes isolés

Un appel de l’association Utopia 56.

[Coup de pouce] c’est une rubrique d’Info Tours consacrée, notamment, à la diffusion d’initiatives solidaires en Indre-et-Loire.

 ------------

Il commence à faire froid dans les rues de Tours, et la pluie risque de s’inviter de plus en plus souvent en ville, de jour comme de nuit. Des conditions encore plus difficiles pour celles et ceux qui dorment dehors. Association engagée auprès des jeunes étrangers isolés, Utopia 56 vient donc de lancer un appel aux bénévoles qui seraient ok pour accueillir quelqu’un à la maison pour une ou plusieurs nuits, selon leurs disponibilités. Maximum 1 semaine.

« Lorsque l'Aide Sociale à l'Enfance (ASE) ne reconnaît pas les jeunes mineur.e.s, les remises à la rue sont immédiates. Pour ces jeunes, pas de possibilité d'appeler le 115 puisque considérés comme mineurs par l'Etat. Ils se retrouvent donc à la rue » explique l’association.

« Les hébergeurs sont aussi bien des étudiants que des familles, des mères seules avec leurs enfants, de jeunes couples sans enfants, des célibataires en colocation, des familles recomposées… Vous vous engagez à offrir au jeune un lit, un repas, une douche… Un petit sas de décompression avant de décider de la suite de son chemin » poursuit Utopia 56 qui soutient les arrivants dans leurs démarches administratives, par exemple leurs recours en justice pour faire reconnaître leur minorité et obtenir un soutien des pouvoirs publics si c’est le cas.

Ces dernières semaines, plusieurs jeunes bangladais initialement déboutés de leur demande tourangelle ont été reconnus mineurs par la justice. « Utopia 56 Tours dénonce les pratiques du Département qui attend toujours d'être condamné par la justice pour agir conformément à la loi » regrettent ses bénévoles qui attendent aussi l’audience judiciaire concernant le Plan B, un squat ouvert illégalement fin 2018 dans le quartier Velpeau, évacué au moment du confinement, puis rendu inaccessible par son propriétaire qui avait déposé plainte pour l’occupation de son bien.

Pour en savoir plus et rejoindre le réseau d’hébergement solidaire vous pouvez consulter la page Facebook d’Utopia 56.