Tours

A Tours, près de 150 000 vélos sur les ponts de la Loire en septembre

Presque 20 000 de plus en un an.

Ce sont des chiffres en accès libre, tout le monde peut les consulter : Tours Métropole publie quasiment en temps réel une série de données allant de l’emplacement des poubelles de rue à l’occupation des parkings souterrains. On peut aussi regarder les chiffres transmis par les compteurs de vélos de l’agglomération, ces petits boitiers installés aux endroits stratégiques afin de voir combien de cyclistes empruntent les axes en question.

Avec l’arrivée d’une municipalité écologiste cet été, autant dire que le sujet est central. En choisissant de fermer le Pont Wilson aux voitures mi-août dans le sens Nord-Sud, Emmanuel Denis faisait le pari que la mesure inciterait beaucoup plus de personnes à traverser la Loire en vélo sans congestionner la ville pour les automobilistes. Il est encore trop tôt pour tirer un bilan définitif, la municipalité se donnant au moins trois mois pour le faire. De plus les travaux de réfection de l’A10 entre Tours Nord et Tours Centre compliquent un peu la donne sur la partie « ralentissements ».

Néanmoins, on peut faire le point sur la fréquentation des vélos… Et elle est orientée à la hausse. En septembre, 66 746 vélos ont été comptabilisés sur le Pont Wilson soit 11 000 de plus que pour le même mois en 2019. Au total, les 4 ponts de la Loire accessibles aux vélos ont recensé quasiment 150 000 traversées, contre 131 000 un an plus tôt. Alors que le trafic du Pont Wilson a progressé de 20%, il est resté stable sur le Pont de Fil (47 000 passages en 30 jours), et a respectivement augmenté de 2 et 6% sur les ponts Napoléon et Mirabeau (24 000 vélos pour le premier, 9 500 pour le second).

Si l’on fait une moyenne journalière, ça fait 2 200 vélos par jour sur le Pont Wilson, 1 600 sur le Pont de Fil, 800 sur le Pont Napoléon et 320 sur le Pont Mirabeau. En comparaison, on comptait 6 000 voitures par jour en semaine sur le Pont Wilson avant sa fermeture, plus de 30 000 sur le Pont Mirabeau, autour de 25 000 pour le Pont Napoléon.

Par ailleurs, on constate également une augmentation des traversées à vélo sur le Cher : 18 700 en septembre 2020 pour le pont du tram entre les Rives du Cher et la Bergonnerie soit 2 400 de plus en un an. Même hausse pour le Pont Saint-Sauveur vers les Deux-Lions avec désormais 25 000 passages. On en comptait 48 000 sur le Pont du Sanitas au Carrefour de Verdun et 11 000 sur le Pont d’Arcole entre Ikea et Saint-Avertin, sans comparatif avec l’année précédente.

Reste à voir si les données vont continuer d’augmenter ou se stabiliser.