Tours

Covid-19 et tourisme en Touraine : les bonnes et mauvaises nouvelles de l’été

On fait le bilan de la haute saison en chiffres.

Chaque été on voit passer énormément de touristes en Indre-et-Loire. C’était encore plus vrai en 2019 avec les festivités des 500 ans de la Renaissance. La crise sanitaire a bien sapé le moral du secteur pour 2020… Cela dit, on ne peut pas complètement parler de saison ratée. Voici ce que disent les chiffres compilés par l’Agence Départementale du Tourisme :

----------------

Les mauvaises nouvelles :

Selon un sondage, 2/3 des professionnels ont perdu plus de 75% de leur chiffre d’affaire annuel depuis le mois de mars. On estime que ça représente près de 50 millions d’€ en moins dans les caisses dont 17 pour l’agglomération de Tours

Plus de 75% des entreprises sont inquiètes pour leur survie, 85% dans Tours Métropole

Seules 15% des sociétés tourangelles du secteur touristique ont embauché autant de saisonniers que d’habitude, 20% ont totalement gelé les embauches estivales. 33% des entreprises de réception ont licencié

4 professionnels du logement sur 10 ont refusé des clients pour respecter les règles sanitaires, 1/3 ont même dû le faire régulièrement (en particulier les restaurants et les traiteurs)

On a vu beaucoup moins de Britanniques que d’habitude : 90% des entreprises interrogées assurent que les Anglais, Ecossais ou Gallois étaient moins présents qu’en 2019 cet été

L’automne s’annonce morose : à peine 25% de réservations pour 45% des hôtels, gites ou chambres d’hôtes

--------------

Envie d'en savoir plus ? Lire notre article sur 37°.

--------------

Les bonnes nouvelles :

95% des hôtels du département ont rouvert leurs portes cet été, et 90% des campings

¾ des professionnels du tourisme d’Indre-et-Loire sont satisfaits du nombre de réservations en juillet-août (53% dans l’agglo de Tours)

82% des gites et 91% des chambres d’hôte ont fait le plein pendant la haute saison

Gros carton pour la Loire à Vélo : +11% de passages pendant l’été sur l’itinéraire cyclable qui longe le fleuve

69% des sondés ont observé une hausse de la clientèle française cet été, en particulier des touristes originaires d’autres régions. De quoi compenser l’absence des étrangers qui ont souvent représenté moins de 25% des visites

Les Belges sont venus nombreux en Touraine : un professionnel sur 3 dit qu’il en a vu plus que l’an dernier. Les Néerlandais et les Allemands ont également redécouvert en masse notre département