Tours

Covid-19 en Touraine : des chiffres en légère baisse ces derniers jours

Le département n’est plus celui qui a les chiffres les plus élevés de la région.

Une accalmie ? Peut-être... Alors que les chiffres liés à l’épidémie de coronavirus ne cessaient d’augmenter ces dernières semaines en Indre-et-Loire, le dernier bilan de l’Agence Régionale de Santé semble montrer un ralentissement de la circulation du virus dans le département.

Du 19 au 25 septembre, le CHU et les différents laboratoires ont réalisé 9 191 tests dont 467 qui ont révélé un résultat positif. Cela donne un taux de personnes contaminées de 5,1% semblable à celui de vendredi. Mais surtout, le taux d’incidence qui estime le nombre de nouveaux cas dans toute la population passe de 94 pour 100 000 habitants à 77 pour 100 000 habitants. La Touraine reste au-dessus du seuil d’alerte fixé à 50 cas pour 100 000 habitants mais s’éloigne du passage en zone d’alerte renforcée. En tout cas pour l’ensemble du territoire. Les dernières mesures prises par la préfecture restent néanmoins d’actualité (pas de planchettes dans les bars, pas de cocktails ou vin d’honneur debout, pas de rassemblement avec plus de 30 personnes dans les lieux recevant du public).

Si l’on compare la situation tourangelle avec celle de la région, la proportion de tests positifs est supérieure à celle du Loir-et-Cher ou de l’Indre mais inférieure au Loiret (5,9%) et à l’Eure-et-Loir (6,1%). Surtout, on est loin de la moyenne nationale avec 7,5% d’analyses révélant une infection à la Covid-19.

Depuis le début de l’épidémie en mars, 1 000 personnes vivant en Centre-Val de Loire sont mortes des suites de leur infection dont 594 à l’hôpital (98 en Indre-et-Loire). 16 personnes sont actuellement en réanimation contre 21 il y a quelques jours, on en compte 6 au CHU de Tours (8 en fin de semaine dernière). Au dernier pointage, 37 personnes étaient hospitalisées pour Covid en Touraine dont 5 arrivées ce lundi dans les services médicaux.