Tours

Tours : L’éléphant Fritz aura un jardin à son nom

La Ville de Tours veut en faire un symbole de la lutte contre la maltraitance animale.

C’est un symbole de la ville de Tours, présent depuis 1903 dans les anciennes écuries du palais de l’Archevéché depuis Musée des Beaux-Arts. Fritz l’éléphant, ou plutôt l’éléphant Fritz pour reprendre les termes précis de Betsabée Haas, conseillère municipale déléguée à la biodiversité et au bien-être animal. Un ordre des mots pas anodin pour l’élue tourangelle, qui met en avant sa condition animale avant toute chose.

L’histoire est contée aux petits tourangeaux depuis un siècle : l’éléphant Fritz était une des attractions majeures du Cirque Barnum en visite à Tours en 1902. Un événement alors retentissant qui prit une tournure dramatique quand l’éléphant devenu incontrôlable fut abattu près de l’église Saint-Eloi. Empaillé par la suite il fut offert à la ville qui l’installa au jardin du musée des Beaux-Arts un an plus tard.

C’est précisément près du lieu où l’animal a été tué, place Nicolas Frumeau, que la ville de Tours veut baptiser un jardin en son nom (cela sera voté en Conseil Municipal ce mardi), comme symbole de la lutte contre la maltraitance animale. Alors que ces dernières années de nombreux débats et polémiques ont eu lieu sur la présence d’animaux dans les cirques, le symbole est fort.

Emmanuel Denis, le maire et sa majorité veulent faire ainsi de Tours, une ville majeure du bien-être animal. La ville va notamment prochainement réaménager les volières du jardin botanique ou l’enclos des Wallabys, et souhaite accentuer la notion de refuge pour animaux rares.

Un inventaire de la biodiversité avec des associations comme la LPO et la Sepant va également être lancé.

Photo : licence cc : Etienne3734