Tours

ReplayTouraine #44 – Pollutions, projet immobilier, match au scénario fou… 5 infos qui ont marqué la semaine

Un article garanti sans Covid.

Chaque samedi, le ReplayTouraine regarde dans le rétro et revient sur les actualités marquantes de la semaine en Indre-et-Loire. Voici l’édition du 26 septembre…

 ------------

1 – Pollutions de rivières

L’Indre puis la Choisille. Cette semaine on a appris que deux rivières d’Indre-et-Loire voyaient leur écosystème menacé par des rejets impromptus. Pour l’Indre, ce sont des produits pharmaceutiques en provenance de l’entreprise Recipharm de Monts qui se sont retrouvés dans l’eau courant septembre, l’affaire n’ayant été révélée qu’une dizaine de jours plus tard. La pêche a été interdite ainsi que la navigation. Pour la Choisille, ce sont des boues rejetées par l’entreprise Véolia de Saint-Roch qui ont souillé l’eau et entraîné la mort de très nombreux poissons. D’après la Fédération de Pêche d’Indre-et-Loire, la faune et la flore pourraient mettre plusieurs années à s’en remettre. Elle a annoncé son intention de porter plainte dans ces deux dossiers.

 

2 – Pas de cuisine géante à Tours

L’adjointe au maire chargée de l’alimentation à la ville de Tours laissait planer le doute dans une interview à 37° mi-septembre… Tout s’est confirmé mardi : la mairie renonce à construire une nouvelle cuisine centrale géante en partenariat avec le CHU de Tours. Lancé par la précédente municipalité, le projet consistait à mutualiser les forces de l’hôpital et de la ville pour disposer d’un grand labo de préparation de repas sur le site de Trousseau à Chambray qui doit être complètement reconstruit d’ici 2026. Finalement, la ville préfère travailler seule pour garantir une qualité de repas optimale dans ses cantines. Elle construira tout de même une nouvelle cuisine pour remplacer celle des Fontaines qui vieillit. Quant à l’hôpital, il n’exclut pas de travailler avec d’autres partenaires.

Notre article détaillé pour en savoir plus.

 

3 – Conflit à Tours-Nord

C’est une affaire qui a fait les choux gras de la presse nationale (Le Parisien, Valeurs Actuelles…) : le maire écologiste de Tours aurait validé un projet immobilier rognant sur un bois classé. Le chantier en question c’est celui de l’IME situé près de La Cité des Formations aux Douets. Il a effectivement vendu une partie de son terrain pour construire des logements afin de financer la construction d’un nouveau bâtiment pour les jeunes en situation de handicap qu’il accompagne. 127 logements sont annoncés. Le Comité de Quartier s’en inquiète estimant que ça va poser des problèmes de circulation, des problèmes de saturation des écoles et surtout que des arbres du bois classé de la Cousinerie seront détruits.

S’il avait d’abord apporté son soutien à une pétition contre le projet, le maire Emmanuel Denis le soutient aujourd’hui. Il l’a étudié en détails et il assure qu’il n’y aura pas de destruction du bois, et que les arbres coupés seront compensés par d’autres plantations. Néanmoins, des recours sont toujours possibles.

Notre article détaillé pour en savoir plus.

 

4 – Le député Ruffin à Tours

C’est l’un des élus les plus médiatisés de l’Assemblée Nationale : l’Insoumis François Ruffin, de tous les grands combats (vu récemment à Bridgestone Béthune, usine qui doit fermer avec 863 suppressions de postes). Le député est passé à Tours cette semaine, le temps d’une soirée débat et d’un échange avec le maire Emmanuel Denis. Au cœur des discussions : la 5G, les deux hommes étant d’accord pour un moratoire sur cette nouvelle technologie qui doit accélrer le débit de l’Internet mobile. Ils préfèrent privilégier la fibre optique et améliorer la couverture 4G.

 

5 – Un match de basket historique

Voilà qui rappelle des souvenirs aux supporters de l’ASPO Tours qui faisait les belles heures du basket de la ville il y a plusieurs décennies : l’UTBM qui évolue en 3e division a fait tomber un monument du basket français en 64e de finale de la Coupe de France. Mardi soir, Tours a battu Pau-Orthez 83-81 alors que l’équipe était menée de 10 points à la mi-temps. L’Elan Béarnais évolue actuellement dans l’Elite et a tout de même 9 titres de champion de France à son actif. Après cette qualification, les joueurs de Pierre Tavano devront aller défier Les Sables d’Olonne en 32e de finale, une équipe qui évolue – comme eux – en Nationale 1.

Notre article détaillé pour en savoir plus.

 

BONUS – Découvertes majeures à Veigné

Sur 37°, on vous propose un reportage au cœur du chantier de fouilles archéologiques menées dans le cadre des travaux d’élargissement de l’A10. C’est saisissant.