Tours

Coupe de France de volley : Tours refuse de jouer, le final four n’aura pas lieu ce week-end

Tout ça à cause du coronavirus.

Ce samedi le Tours Volley Ball devait renouer avec la compétition après 6 mois sans match officiel. Le club était attendu à Toulouse pour disputer le dernier carré de la Coupe de France : d’abord une demi-finale contre Paris puis une éventuelle finale contre le vainqueur de la rencontre Toulouse-Poitiers. Ces matchs n’auront pas lieu et on va vous expliquer pourquoi...

Pour préparer la compétition, Tours avait prévu un départ en bus vendredi matin direction Toulouse. Après un échange avec les autres participants, le TVB a décalé le voyage : 1 cas Covid positif à Paris, 6 suspects à Toulouse… Ça faisait beaucoup d’incertitudes. De leur côté, les Tourangeaux n’avaient que des résultats négatifs après des tests effectués en début de semaine.

Finalement, en fin de journée, Toulousains et Parisiens déclarent forfait. La Fédération Française de volley décide malgré tout de maintenir une finale entre les deux clubs restants : Tours et Poitiers. Pas question pour le président du TVB. Dans la foulée, Yves Bouget publie un communiqué pour expliquer sa position :

« Le club constate que la prolifération de cas positifs au Covid 19 et de cas contacts aux seins des effectifs de Paris et Toulouse a conduit les deux clubs à annuler leur participation rendant caduc la légitimité de cette compétition. Il constate que le club de Toulouse ayant 3 joueurs et plus positifs au Covid 19 se trouve à l’origine, dans sa salle, d’un cluster sans bien sûr en porter la moindre responsabilité. Il constate qu’il n’a reçu aucune assurance qu’il était possible d’organiser dans le hall où s’est déclaré le cluster un match sans procéder à une désinfection généralisée. Le TVB se voit donc contraint de ne pas exposer ses salaries à des conditions de sécurité sanitaire non maitrisées. »

Ce samedi matin, la Fédération a elle aussi commenté l’affaire affirmant que le protocole sanitaire garantissait « toutes les garanties de la bonne tenue de la compétition sans mettre en péril l’intégrité des délégations. » Derrière, elle charge le TVB l’accusant « de ne pas permettre aux fans de Volley de vivre un bel événement de rentrée. Le manque de discernement du club Champion de France en titre contribue à nuire à l’image du Volley qui doit pourtant rester uni en ces temps incertains. »

Au-delà de ces amabilités échangées par communiqués interposés, on se demande bien à quoi va ressembler la saison qui doit débuter le 1er week-end d’octobre par une opposition Cannes-Tours...

Joint par Info Tours, le manager général du TVB Pascal Foussard ne cache pas son inquiétude : « Tout ceci est grave économiquement et sportivement. La saison risque d’être intenable. Il faut vite se réunir, créer une cellule de crise entre les clubs et les instances nationales. La pire des solutions serait de ne pas prendre de décision et attendre que ça se passe. On voit bien aujourd’hui que ça ne marche pas. »