Tours

Covid-19 : la Touraine est désormais le département le plus touché de la région

On a dépassé le Loiret.

Des chiffres toujours plus élevés. Voilà ce qu’il faut retenir du dernier bilan Covid en Indre-et-Loire publié ce mardi par l’Agence Régionale de Santé.

Depuis ce week-end, le département a rejoint le Loiret et bien d’autres départements dans la zone rouge entraînant de nouvelles restrictions comme l’interdiction de spots et cocktails (sauf si tout le monde est assis) ou celle des planchettes à partager dans les bars. Il est encore trop tôt pour savoir si cela suffira pour ralentir la circulation du virus car les données dévoilées par les autorités de santé concernent la période du 12 au 18 septembre. Entre le temps d’incubation du coronavirus, et celui que l’on met à déclarer les symptômes on devrait en savoir plus d’ici deux semaines.

En attendant, c’est donc sans surprise que l’on constate une courbe en augmentation sur tous les indicateurs : 11 217 tests ont été réalisés en 7 jours dans le département (un record, et la préfecture espère prochainement arriver à 12 000 voire 13 000). 516 résultats se sont avérés positifs soit 4,6%, un record depuis le début des analyses à grande échelle mais aussi les chiffres les plus élevés du Centre-Val de Loire.

Le taux d’incidence qui évalue la circulation du virus au sein de la population est de 85 nouveaux cas pour 100 000 habitants contre 70 lors du dernier bilan de vendredi. Là aussi c’est un record depuis la fin de l’été et le plus mauvais chiffre de la région (le Loiret est à 65 pour 100 000 avec 4,1% de tests positifs).

Alors que l’épidémie a désormais fait 987 décès dans la région, 21 personnes sont actuellement en soins intensifs dans les hôpitaux dont 9 en Indre-et-Loire et 8 dans le Loiret. Rien que lundi, Santé Publique France a recensé 10 admissions de malades du Covid en Touraine. Secret médical oblige, on n’en sait pas plus sur le profil des patients ni sur le détail de leur état de santé. Tout comme on ignore à quel point les 516 personnes infectées ces derniers jours sont malades.

A noter que le CHU de Tours doit faire un point complet sur la situation dans ses locaux ce vendredi en début d’après-midi.