Tours

[En forme] On a testé l’électrostimulation à Tours

Ça fait vibrer les muscles.

La période de la rentrée coïncide souvent avec boom d’inscriptions dans les salles de sport. A chacune son concept : exercices en autonomie sur machines, cours collectifs, accompagnement individuel, mix de formules... A Tours on peut également s’exercer à l’électrostimulation, spécialité de MyFitness Studio depuis 2016. Après quelques mois Rue Nationale, l’enseigne s’est téléportée dans un élégant local de la Rue des Cordeliers, tout près de l’Opéra. Avec une grande verrière pour la lumière naturelle. Elle travaille parfois avec les basketteurs de l’UTBM ou des triathlètes.

Des séances de 30 minutes

L’électrostimulation, c’est une méthode qui consiste à faire travailler vos muscles à l’aide d’électrodes. On vous en pose sur les jambes, les bras, le dos, les pectoraux, les abdos, les fesses... Tout est relié à une machine dont on peut régler l’intensité en fonction de son niveau et de ce qu’on veut travailler. Si besoin, on peut aussi rajouter des électrodes en plus sur les épaules ou les hanches, par exemple.

On a voulu tester : ça commence par l’enfilage d’une combi de sport moulante au tissu léger puis d’un gilet et de brassards qui ressemblent un peu à ceux que le médecin vous met lors d’une prise de tension. La séance démarre et on sent d’abord des vibrations puis des picotements sur les muscles sollicités, avant le fameux signal de contraction. Lors de l’effort, on alterne des sessions de 4 secondes d’activité puis 4 secondes de repos. Le corps vibre comme un smartphone, sans qu’on puisse vraiment dire si c’est agréable ou non. On finit tout de même par s’habituer.

Un coach avec vous du début à la fin

Attention : l’électrostimulation ce n’est pas juste des électrodes qui travaillent à votre place. Il faut accompagner le mouvement par des positions comme des squats. Le coach reste avec vous en permanence pour vous guider... Et gare à la perte de vigilance : si vous oubliez de fléchir les jambes avant la fin de la petite pause, vous aurez sûrement bien du mal à faire le moindre mouvement quand votre corps recommencera à vibrer. Certains exercices nécessitent même de bien anticiper pour ne pas perdre l’équilibre.

Au final, on sent vite que les muscles travaillent surtout si le coach pousse un peu la machine. « Demain soir ou après-mdemain vous vous souviendrez de moi » lâche Julien en fin de séance. A priori surtout dans les jambes, les fesses et les triceps. Moins les abdos, même si ils ont aussi bien travaillé. On ne ressent pas la transpiration sur le moment, mais elle ets bien là au moment de se doucher ! Les adeptes de la méthode viennent 1 à deux fois par semaine, souvent pendant la pause déj. Le coût est plus onéreux que les salles de sport « classiques » (à partir de 89€ par mois pour un passage hebdomadaire). S’il vous prend l’envie de tester, la première séance est offerte.