Tours

Covid-19 en Touraine : toujours plus de cas détectés, le match du Tours FC reporté

L’Indre-et-Loire se rapproche de la zone d’alerte.

Ce vendredi 42 départements français étaient placés en zone rouge à cause d’un grand nombre de tests positifs au nouveau coronavirus. En Centre-Val de Loire on en compte toujours un seul, le Loiret. Mais plus le temps passe, plus la Touraine se rapproche du seuil qui la fera basculer sachant qu’au moment où ce sera le cas de nouvelles règles plus restrictives sont appelées à entrer en vigueur (par exemple la distanciation obligatoire dans les spectacles).

Dans le détail, selon un bilan de l’Agence Régionale de Santé, 8 811 tests ont été réalisés du 31 août au 6 septembre en Indre-et-Loire avec 268 résultats positifs soit 3% Le taux d’incidence – chiffre qui sert à mesurer la circulation du virus sur un territoire – est de 44 cas pour 100 000 habitants. Contre 40 il y a quelques jours. C’est à 50 qu’on basculera dans la zone d’alerte. A noter que malgré un taux de tests positifs plus élevé, l’Eure-et-Loir a un taux d’incidence plus faible que le 37.

Même si le nombre de cas détectés est en progression, il faut rappeler qu’actuellement il n’y a aucun engorgement des hôpitaux dans le département et dans la région. On compte 12 malades en réanimation dont 5 en Indre-et-Loire ((autant que dans le Loiret) tandis qu’en France ce sont 600 personnes qui sont en soins intensifs. En 6 mois, 984 personnes ayant attrapé la Covid sont décédées en Centre-Val de Loire.

Dernières conséquences de l’épidémie chez nous : deux classes impactées et fermées à Montlouis-sur-Loire et à Tours (école Alphonse Daudet). Surtout, le Tours Football Club ne jouera pas face à Vierzon ce week-end dans le cadre du championnat de National 3. Une douzaine de joueurs et membres du staff ont été contaminés par le nouveau coronavirus. Avoine ne jouera pas non plus contre Montargis, pour les mêmes raisons. Les rencontres sont reportées.

Dernière chose : la Suisse classe désormais la région Centre-Val de Loire comme zone à risques de contamination, et impose un isolement à toute personne qui rentre dans le pays après un séjour en bord de Loire. 7 autres régions françaises sont concernées.