Tours

ReplayTouraine #41 – Cas de Covid en pagaille, masque obligatoire, terrasses temporaires prolongées… 5 infos qui ont marqué la semaine

Et aussi une nouvelle charge contre l’aéroport de Tours.

Chaque samedi, le ReplayTouraine c’est un bon moyen de faire le point sur les infos les plus marquantes de la semaine à Tours et en Touraine. Voici l’édition de ce 4 septembre…

 ---------------------

1 – Cas de Covid en pagaille

C’était prévisible : comme il y a de plus en plus de tests Covid un peu partout en Indre-et-Loire, on trouve des cas positifs (en moyenne 2,3% selon les derniers chiffres de l’Agence Régionale de Santé). Et chaque infection confirmée peut avoir des conséquences… 57 enfants placés à l’isolement à Monts après la contamination de 3 adultes en poste dans leur école dont deux enseignants, 32 autres élèves sans cours pendant deux semaines à Veigné (cette fois c’est une fillette de CM2 qui a attrapé le coronavirus).

En entreprise aussi on trouve la Covid comme chez Armatis, centre d’appel de Tauxigny (3 cas confirmés, une vingtaine de salariés renvoyés chez eux). A Saint-Pierre-des-Corps, un accueil de loisirs et une crèche ont été fermés cette semaine. A noter que plusieurs lieux de tests gratuits et sans ordonnance sont accessibles dans le département dont ce samedi au centre commercial Les Atlantes de Saint-Pierre-des-Corps et à la Tannerie de Château-Renault.

 

2 – Le port du masque obligatoire à Tours, épisode 2

La nouvelle préfète a revu la zone dans laquelle il faut se couvrir le nez et la bouche. En gros, elle va des Halles à la cathédrale et de la rive sud de la Loire à la gare. Le masque y est obligatoire dès 10h et jusqu’en milieu de nuit, 7 jours sur 7, sauf pour cyclistes et joggeurs.

 

3 – Les terrasses temporaires prolongées

La centaine de bars et restaurants qui bénéficient d’extensions de terrasses depuis le mois de juin à Tours vont pouvoir en profiter jusqu’au printemps 2021. Une décision de la ville annoncée cette semaine pour les aider à passer le cap de la crise économique, mais ils devront désormais payer pour cette occupation du domaine public (trottoirs et places de parking). A l’origine, la mesure devait s’arrêter le 31 octobre.

 

4 – Maladies au Jardin des Prébendes

Victimes de la sécheresse ou de champignons, une petite quinzaine d’arbres seront bientôt abattus dans le Jardin des Prébendes de Tours… puis remplacés par des arbres de la même espèce, ou alors une variété similaire plus résistante au manque d’eau ainsi qu’aux maladies. La ville de Tours a dévoilé ses plans cette semaine, pour des interventions prévues jusqu’au mois de mars 2021. Elle va également faire retirer les souches laissées à l’abandon dans le parc, remplacer des portillons et se pencher sur la mare dont l’eau n’est pas bien transparente. L’objectif est de sécuriser le parc pour éviter des chutes d’arbres et de le rendre encore plus agréable.

 

5 – Ryanair toujours en sursis à Tours

On connait le scepticisme du maire écologiste de Tours quand il s’agit d’évoquer l’activité passagers de l’aéroport de Tours (environ 200 000 voyageurs par an). Le président de la région Centre-Val de Loire est sur la même ligne que lui. Le problème concerne la compagnie Ryanair et les subventions pour ses lignes vers Porto, Londres ou Marrakech. « Le modèle de l’aéroport de Tours ne me convient pas » déclare ainsi François Bonneau.

Lire l’article complet ici.

 

BONUS – La rentrée du maire de Tours

Emmanuel Denis a accordé une interview de rentrée à 37° et Info Tours, pour revenir sur la fermeture totale du Pont Wilson aux voitures, la crise Covid et ses premières décisions après l’élection. Un entretien à découvrir en cliquant ici.