Tours

Tours : Une rentrée scolaire satisfaisante selon l'adjoint à l'éducation

Près de 10 000 enfants ont repris le chemin de l'école à Tours

La tournée des écoles le jour de la rentrée scolaire est un passage obligé pout tout élu local qui se respecte. Ce mardi matin, le nouveau maire de Tours, Emmanuel Denis et son adjoint à l’éducation, Franck Gagnaire n’y ont pas échappé.

Pour cette première rentrée scolaire des nouveaux élus, l’accent avait été mis sur Tours-Nord ce mardi matin. Pas un choix anodin, tant ce secteur de la ville connaît des problématiques particulières avec une augmentation du nombre d’élèves depuis plusieurs années. « Nous allons visiter tous les secteurs de la ville, mais c’est vrai que nous avons une attention particulière sur Tours-Nord car c’est un secteur qui connaît une évolution démographique importante, ce qui est une bonne chose, mais que nous devons appréhender » explique ainsi Franck Gagnaire à la sortie d’une visite.

A l’école Camus-Moroy, où les effectifs ont été doublés ces sept dernières années, l’adjoint et le maire ont pu ainsi voir les classes modulaires mises en place en attendant la construction de trois nouvelles salles « en dur ». Idem à Jean de la Fontaine, prochaines écoles (maternelle et élémentaire) à connaître une reconstruction dans le cadre du « Plan Ecoles ».

« Il y a beaucoup à faire, car beaucoup d’écoles sont vétustes ou mal isolées, ces visites permettent aussi de voir par nous-mêmes, d’échanger avec les enseignants ou les parents d’élèves » justifie l’adjoint à l’éducation quand on l’interroge ainsi sur le sens de cet exercice de rentrée.

L’occasion d’être alertés aussi sur des problématiques précises du quotidien comme le manque d’installations informatiques dans les salles de classe. A l’école Saint-Exupéry ainsi, comme dans beaucoup d’écoles tourangelles, le travail numérique ne tient qu’à travers la salle informatique de l’établissement, mais celle-ci est inutilisée depuis le mois de mars en raison de la nécessité de désinfecter le matériel après chaque utilisation. « Il faut que l’on avance vite sur cette question d’équipement informatique » reconnaissait d’ailleurs Franck Gagnaire qui en fait une de ses priorités car « l’outil numérique est aujourd’hui indispensable ».

Plus généralement, ce dernier notait que la rentrée s’était bien déroulée, avec des enfants « contents de retrouver l’école » malgré le contexte lié à la crise du Covid-19. Un élu qui se satisfaisait également de l’ouverture de 7 nouvelles classes sur la commune (6 déjà ouvertes et une dernière qui sera décidée ce mercredi). De quoi donner un peu d’air à des classes aux effectifs parfois trop importants. Un point sur lequel les élus ont d’ailleurs été alertés par des parents d’élèves, afin qu'ils appuient la remarque auprès de l'Education Nationale.