Tours

Indre-et-Loire : La nouvelle préfète a pris ses fonctions

Marie Lajus était auparavant préfète de Charente

Trois ans après son arrivée, Corinne Orzechowski a quitté la Touraine et son poste de préfète d’Indre-et-Loire vendredi dernier, pour prendre la tête des services de l’Etat dans l’Oise. Pour la remplacer, le gouvernement a nommé Marie Lajus (en photo à la Une), en poste en Charente depuis deux ans.

Pour la deuxième fois, les services de l’Etat d’Indre-et-Loire auront donc à leur tête une préfète. Cette dernière a pris officiellement ses fonctions ce lundi midi, lors d’une cérémonie protocolaire en présence des élus locaux.

Une première journée où la représentante de l’Etat était déjà sur le terrain, avec au programme une visite du centre de dépistage de la Covid-19 au Palais des Sports de Tours. L’épidémie ne laisse pas l’occasion à la nouvelle préfète de se donner un temps d’observation, au contraire, elle doit directement être aux affaires de son nouveau département d’affectation.

« La Covid-19 est ma première préoccupation avec d’un côté un renforcement des contrôles car s’il y a trop de relâchement, l’épidémie peut repartir rapidement, mais aussi la gestion de l’impact économique et social » a confié la nouvelle préfète d’Indre-et-Loire lors d’un point presse.

Marie Lajus fixe à la fois un discours de fermeté face au relâchement des comportements mais souhaite également faire beaucoup de pédagogie à l’égard de la population. « Le taux de positivité est inquiétant avec des cas qui augmentent plus rapidement que la proportion de personnes testées » a-t-elle justifié, en appelant à une grande vigilance et à la responsabilisation de chacun, notamment chez les jeunes adultes.

Au-delà de l’épidémie de Covid, la Préfète a également indiqué vouloir prendre en main les dossiers de fond du département, comme la rénovation urbaine. En ce sens le choix de la visite dans le quartier du Sanitas n’était pas anodin a-t-on compris.

Venant du corps de la Police où elle a été commissaire en région parisienne, Marie Lajus, aujourd’hui âgée de 49 ans, a connu avant la Touraine deux postes à la tête de préfectures : En Ariège d’abord, puis en Charente. Elle a également auparavant été préfète déléguée à l’égalité des chances dans les Bouches du Rhône.