Tours

Covid-19 : la préfecture interdit Les Ilots jusqu’à la fin de l’été

Deux week-ends de fête étaient encore prévus.

On range les platines, et on oublie les aprems danse. Pour cet été 2020 décidément très particulier il n’y aura qu’un seul week-end avec Les Ilots Electroniques... et c’était les 25 et 26 juillet. Dans un communiqué publié ce jeudi, les organisateurs des événements électro à l’air libre annoncent que leur week-end de fête programmé les 8 et 9 août est annulé tout comme celui qui devait être organisé au mois de septembre.

La décision a été imposée à l’association par la préfecture d’Indre-et-Loire, par crainte de créer un cluster de Covid-19. Les autorités ont observé ce qu’il s’est passé lors du dernier week-end au 37e Parallèle et elles ont jugé qu’il y avait trop de personnes sans masque dans le public pour que l’événement soit suffisamment sécurisé. Se couvrir le nez et la bouche était pourtant réclamé par l’équipe d’organisation, sauf bien sûr si on buvait un coup ou que l’on mangeait quelque chose.

« Bien sûr nous nous plierons à la demande de la préfecture » regrettent Les Ilots Electroniques qui regrettent néanmoins la fin prématurée de leur saison 2020 déjà amputée par le confinement. D’autant qu’ils étaient prêts, selon eux, à coopérer avec les institutions pour revoir leur copie et améliorer les conditions sanitaires (pour les respecter la jauge avait déjà été réduite, du gel hydroalcoolique proposé partout...). Seule alternative proposée aux Ilots : organiser des événements non dansants, une hérésie pour l’association « attristée et frustrée » par la tournure des choses : « Nous avons peu que la Covid cristalise les attentions au détriment d’autres besoins de la population comme danser et faire la fête ensemble. Cela risque d'ouvrir la porte à des événements non déclarés qui ne prendront pas du tout les mêmes précautions que nous. »