Tours

Tours, l’inattendue : la campagne de pub qui plait autant aux touristes qu’aux locaux

Grâce à ses visuels élégants.

C’est un slogan qui se déploie depuis 4 ans dans les couloirs du métrop parisien mais aussi dans des villes de régions comme La Rochelle : Tours, l’inattendue. L’objectif de l’Office du Tourisme Tours-Val de Loire c’est de faire venir du monde en Indre-et-Loire pour visiter les châteaux mais aussi les musées tourangeaux puis se poser en bord de Loire le temps d’une balade à vélo ou sur le fleuve en bateau. En clair, inciter les gens à rester plus longtemps dans la région que ce qu’ils auraient pu imaginer. Tours est plutôt une ville étape où l’on reste éventuellement une nuit, pas trop ne destination où l’on passe la semaine.

Mais avec l’effet Covid, l’agglo espère bien tirer son épingle du jeu en faisant venir du monde depuis les régions limitrophes... ou en encourageant Tourangelles et Tourangeaux à rester dans le coin pour (re)découvrir la région.

Ainsi, les visuels de la campagne se sont déployés ces derniers jours sur les bus de Fil Bleu. Et il y a de nouveaux visuels, toujours aussi élégants : un bivouac en bord de Loire ou encore un canoë qui s’apprête à passer sous le château de Chenonceau. Ils complètent ceux représentant la Place Plume, Villandry, la Place du Monstre, la guinguette ou la Loire à Vélo. Une collection qui s’agrandit et qui a du succès au point que les cartes postales ou produits dérivés reprenant les codes des affiches plaisent bien dans la boutique de l’Office du Tourisme... notamment pour les locaux.

Cette opération de communication de l’Office du Tourisme complète celle de la région Centre-Val de Loire autour du slogan « Envie », mais aussi celle du Sud-Touraine qui fait la promotion du Lochois ou encore du Zoo de Beauval, site le plus visité de la région qui se trouve non loin de notre département et qui a par exemple déployé les bouilles de ses animaux sur les tables de plusieurs bistrots de la capitale.

Ces campagnes à gros budgets (parfois plusieurs dizaines de milliers d’€) prennent aussi d’autres formes comme avec la venue d’influenceurs qui se chargent de faire la promotion de la région auprès de leur communauté sur les réseaux sociaux. L’Agence Départementale du Tourisme a ainsi dépensé 20 000€ dont une partie pour faire venir le bloggeur Bruno Maltor qui a parcouru le département il y a quelques jours et dont elle pourra réutiliser les images, en plus de bénéficier de l’écho de ses posts.