Tours

StorieTouraine, 21/07/20 – Une brochette de maires écolos à Tours ; Camion en feu à Ste Maure ; Baignade interdite à Chemillé-sur-Indrois…

Et des parents tourangeaux convoqués après avoir laissé leurs enfants dans la voiture en plein soleil.

La StorieTouraine est un résumé quotidien de l’actualité en Indre-et-Loire. Voici l’édition de ce mardi…

 --------------

Tours : capitale des maires de gauche…

Ce mardi Tours accueillait une vingtaine de maires de grandes villes françaises dits de la « sociale-écologie ». En clair, des maires de gauches, socialistes ou écologistes, venant de Paris (Anne Hidalgo), Nantes (Johanna Rolland), Grenoble (Eric Piolle), Bordeaux (Pierre Hurmic), Rennes (Nathalie Appéré)... Tous ont répondu à l'invitation du nouveau maire, Emmanuel Denis qui se montrait fier d'accueillir cette première réunion du réseau de villes « humanistes ».

Les élus se sont réunis deux heures à l'Hôtel de Ville pour échanger et « mettre en commun nos idées » explique. L'autonomie financière des collectivités, la décentralisation, les solidarités, l'éducation, la transition écologique... autant de sujets qui ont été abordés avant une photo de famille sur les bords de Loire. « L'échelle des villes est pertinente pour redonner envie aux citoyens de croire qu'on peut changer les choses » expliquait de son côté Anne Hidalgo, la maire de Paris. Les élus ne cachaient pas non plus que derrière cette mise en réseau, l'idée était de porter une voix commune face aux politiques gouvernementales.

 

Camion en feu…

Un poids lourd s’est embrasé ce mardi matin à la sortie d’autoroute de Ste-Maure-de-Touraine. Son chauffeur a pu se garer sur le parking pour éviter un embouteillage et il n’a pas été blessé. Tout l’arrière du véhicule a été brûlé. Une enquête devra déterminer la cause du sinistre.

 

Alerte sur une famille tourangelle…

Le procureur de Tours réclame une enquête sociale et une nouvelle convocation par la police pour un couple qui a abandonné ses enfants pendant plus de 2h ce week-end. Les faits se sont produits sur le parking d’un centre commercial de la zone de Val d’Europe en Seine-et-Marne. Excédés par leurs enfants de 3 et 5 ans, les parents les ont laissés seuls dans la voiture en plein soleil… et ils ont été retrouvés inanimés et déshydratés un long moment après. D’où l’alerte et l’enquête pouvant aboutir à une condamnation à deux ans de prison et 30 000€ d’amende. Jusqu’ici la famille ne faisait pas l’objet de vigilance de la part des services sociaux.

 

Pas de baignade à Chemillé-sur-Indrois…

Après Hommes ce week-end, c’est le plan d’eau de Chemillé-sur-Indrois dans le Lochois qui interdit la baignade en raison de la présence de cyanobactéries. Elles peuvent être nocives si on s’y expose. Les activités nautiques comme le canoë et l’accès à la plage sont toujours possibles.

 

Des moissons avec un faible rendement…

Vous voyez plein de bottes de pailles dans les champs de Touraine. Mais cette année, il n’y a pas eu beaucoup de blé à ramasser : -15% dans le département selon les agriculteurs du syndicat FNSEA qui craignent de subir de lourdes pertes économiques si les prix restent bas. Les pertes peuvent se chiffrer en milliers voire en dizaines de milliers d’euros.

 

Des prêts à taux zéro pour des entreprises tourangelles…

La préfecture de région et la banque Groupama annoncent le lancement d’un fonds de 2 millions d’€ pour soutenir des entreprises de moins de 15 salariés en difficulté après la crise du coronavirus. Elles pourront bénéficier d’emprunts à taux zéro. Objectif de l’opération : sauver 1 000 emplois. « La mise à disposition de ces ressources financières exceptionnelles s’effectuera sous la forme d’avances remboursables auprès des commerçants, artisans, petites entreprises et indépendants, toutes branches confondues des trois départements ligériens, durement affectées par la crise du coronavirus et qui accèdent difficilement aux mesures de soutien existantes. » Le Loir-et-Cher et le Loiret sont aussi concernés par cette enveloppe.

 

Transports en commun…

Stoppé par la pandémie, le dispositif de transport solidaire géré par Familles Rurales reprend du service sur la communauté de communes Pays de Racan. Ce dispositif permet la mise en relation d’habitants qui ont des besoins de transports ponctuels avec un réseau de bénévoles en mesure de les aider. Il peut s’agir d’un déplacement pour une course, la visite d’une personne, un rendez-vous médical ou professionnel... En guise de compensation, la personne bénéficiaire indemnise le conducteur bénévole pour chaque trajet effectué. L’indemnité est de 0.35€ par kilomètre parcouru. L’association est à la recherche de nouveaux conducteurs afin de renforcer le réseau de bénévoles et de répondre à un maximum de demandes. Pour proposer vos services ou pour bénéficier de ce dispositif, 02 47 39 37 51.