Tours

[En vitrine] A Tours, une librairie-café avec terrasse toute mimi Rue Bernard Palissy

Expos et rencontres littéraires au programme.

[En vitrine] c'est la rubrique d'Info Tours dédiée à l'actualité commerciale en Indre-et-Loire.

---------------

Quand on venait au Myah Café, on savait que l’endroit servait de bonnes pâtisseries et qu’on pouvait prendre du bon temps sur la terrasse aux beaux jours. Toute petite la terrasse, mais au calme et au milieu des belles pierres : ça fait la différence. Le 31 Rue Bernard Palissy a changé d’enseigne mais la terrasse n’a pas bougé. Excellente nouvelle.

Désormais, c’est la porte de La Vagabonde qu’il faut pousser avant d’aller s’y poser. Le look intérieur a changé : il y a des étagères pleines de livres sur tous les murs (en poche ou en grand format). Bienvenue dans la librairie-café de Brigitte Desbois, 25 ans de carrière en tant que consultante RH jusqu’à ce que l’envie de monter sa propre affaire soit plus forte que la passion de ce métier.

La première pièce est entièrement dédiée à la littérature et c’est à l’arrière qu’on trouve quelques tables pour se poser avec une tasse, un verre et/ou un bon bouquin. Tout le mobilier a été chiné, et les livres reflètent la personnalité de cette passionnée des mots, entre nouveautés, grands classiques (Camus, Ellroy) ou découvertes locales. « J’aime bien qu’on me surprenne, sortir des sentiers des battus. Et les livres engagés » raconte la libraire captée par les phrases de l’Italienne Elena Ferrante et impatiente de lire le prochain Lola Laffont, annoncé pour la rentrée.

La Tourangelle a ouvert début juin, avec un peu de retard à cause du confinement… mais depuis elle n’arrête pas ! On vient la voir pour un roman, une BD, un thé Damman Frères ou les limonades d’une jeune entreprise de Monnaie (Jemme). Pour accompagner ça, une petite douceur de la pâtissière du café des Prébendes, Julie Alves. L’expresso est à 1€80… et c’est du Balzac, forcément (l’auteur était fan de la boisson, d’ailleurs une chaîne de cofee shop porte son nom en Allemagne).

Ouvrir une librarie, Brigitte Desbois y a pensé pendant longtemps avant d’oser sauter le pas. Pour elle, l’associer à un café était indispensable « pour le côté convivial. » Dès cet été, la commerçante prévoit d’accueillir de premiers événements, en particulier avec des écrivaines. Puis elle compte ouvrir les portes de la boutique à des artistes tous les mois dès septembre (peinture, photos…). Le soir, après la fermeture, on pourra prolonger le plaisir pour des ateliers autour du conte ou des jeux.