Tours

[Photos du jour] A Porte de Loire, les hôtels prennent leurs couleurs définitives

Les murs sont recouverts de pierre.

Quand on regarde dans le rétro, il y a un an, le chantier du Haut de la Rue Nationale en était encore aux fondations. Sa première a officiellement été posée en mai 2019… et depuis ? Les bâtiments plantés de part et d’autre de la ligne de tramway ont leur forme définitive et commencent à prendre leurs couleurs avec la pose des plaques de pierre sur les murs en béton.

Comme on vous le racontait en décembre 2019, c’est l’entreprise Roches et Pierres qui gère cette opération. Il s’agit d’une PME de 12 salariés basée à Saint-Pierre-des-Corps. Créée en 1946 et rachetée en 2002 par son propriétaire actuel – Jean-Marc Lejeune – elle est autant spécialisée dans la pose de parements en pierre sur des immeubles que dans la confection de plans de travail pour cuisine ou de salles de bain sur-mesure.

Roches et Pierres a réalisé les dalles en pierre avec les œuvres de Buren sur les quais du tram de Tours, les parements de pierre du nouveau quartier Central Parc de Saint-Cyr-sur-Loire ou encore la devanture du restaurant Charles Barrier. Après consultation de l’Architecte des Bâtiments de France, c’est une pierre locale qui a été choisie pour le Haut de la Rue Nationale, soit de la pierre de Chauvigny dont la couleur rappelle celle du tuffeau. Il y en aura au total 2 700m² sur les murs avec des plaque plus épaisses sur le toit (7cm) afin d’en assurer l’étanchéité. Ce qui nous permet d’ajouter que, bizarrement, et malgré la vue canon, personne n’a pensé à installer un bar-rooftop sur ces bâtiments alors que c’est la mode partout.

Rappelons que les hôtels de 100 chambres à l’ouest (4 étoiles) et 70 chambres à l’est (3 étoiles) seront exploités par des marques du groupe Hilton et inaugurés d’ici le printemps 2021. Côté Eglise St Julien, des appartements ont également été proposés à la vente.

En revanche on ne sait toujours pas quelles enseignes sont attendues dans les commerces ni quand le reste du projet va avancer (destruction des bâtiments à l’angle des rues du Commerce et Colbert, puis construction de logements et création d’un nouveau parvis pour l’église). Le dossier est désormais entre les mains d’Emmanuel Denis, élu maire de Tours ce dimanche. Sachant que ce n’est pas vraiment un projet qui le fait sauter de joie… Comme beaucoup de Tourangelles et de Tourangeaux qui continuent de le critiquer vivement dès qu’ils en ont l’occasion.