Tours

Objectif Maire de Tours : Emmanuel Denis veut plus de rues piétonnes en centre-ville

Dès cet été.

C’est l’événement de la dernière semaine de campagne avant le second tour des élections municipales ce dimanche 28 juin : la rédaction d’Info Tours et de 37 degrés vous propose deux entretiens long format avec les candidats qui se disputent le fauteuil de maire pour les 6 prochaines années. Ce mardi, c’est l’écologiste Emmanuel Denis qui a répondu à nos questions depuis le plateau de notre partenaire Arkham Studio.

Dans cet entretien, il a notamment été question des mesures urgentes à prendre pour relancer l’économie et la vie en ville après la crise du Covid-19. S’il est élu, le candidat qui mène la liste Pour Demain – Tours 2020 souhaite la mise en place d’un « festival multiculturel avec des spectacles de rue » qui pourrait se mettre en place dès la fin du mois de juillet, pendant tout le mois d’août et sur le 1er week-end de septembre. « On va travailler sur des estivales commerçantes tous les samedis, un esprit braderie pour redonner envie d’aller dans les commerces locaux sachant qu’on ne pourra probablement pas organiser la grande braderie traditionnelle du 1er week-end de septembre avec 100 000 personnes. »

En plus des spectacles, Emmanuel Denis plaide pour la piétonnisation des rues perpendiculaires à la Rue Nationale tous les samedis, et pour une gratuité des transports sur le réseau Fil Bleu (à négocier avec Tours Métropole) :

« L’objectif c’est de redonner des espaces aux piétons. On a eu des échanges intéressants avec les commerçants : on observe que les mentalités changent, qu’ils voient l’intérêt d’avoir des rues pacifiées. »

Le projet du candidat n’est pas de piétonniser tout l’hyper-centre de Tours mais de fermer ponctuellement des rues, de faire des tests pour voir ce qui marche « en étant dans le dialogue avec les acteurs du quartier. Aujourd’hui, la plupart des projets se font contre les habitants c’est pour ça que les grands projets comme le haut de la Tranchée sont plantés. » « Nous voulons faire la preuve par l’exemple, cela permet de convaincre ceux qui sont réticents » dit encore Emmanuel Denis qui compte mettre rapidement en place une extension du réseau cyclable post-Covid déjà établi dans l’agglomération (Rue des Tanneurs ou sur le pont d’Arcole entre Tours et Saint-Avertin).

 Ci-dessous, l'interview intégrale d'Emmanuel Denis :