Tours

[Il l’ouvre] Tracé de la ligne B du tram : le maire de La Riche répond au maire de Tours

Christophe Bouchet a sérieusement agacé Wilfried Schwartz.

C’est une petite phrase qui ne pouvait que faire réagir. Dans une interview accordée lundi à Info Tours et 37°, le maire de Tours Christophe Bouchet qui fait campagne pour sa réélection avouait s’être trompé pour le tracé de la 2e ligne de tramway de l’agglomération. Aujourd’hui, il estime plus urgent de construire une branche vers Saint-Pierre-des-Corps que vers La Riche, tout en reconnaissant l’utilité d’une autre branche vers Chambray-lès-Tours (qu’il juge même prioritaire pour desservir l’hôpital Trousseau).

Piqué au vif, le maire de La Riche (réélu au 1er tour le 15 mars) lui répond dans un communiqué publié ce mardi :

« Cette position est d’autant plus surprenante que Christophe Bouchet n'a jamais remis en cause ce tracé lors des différentes réunions du comité de pilotage chargé de prendre les décisions quant à l’élaboration de cette ligne. Il en a bien au contraire accompagné toutes les étapes, de la concertation aux études d'insertion, en passant par la désignation du mandataire. Revoir le tracé à ce stade des études, c'est renoncer à ce que le tram voit le jour d'ici les six prochaines années ! »

Dans la suite de son texte, l’élu divers gauche justifie la branche larichoise de la ligne B : « Ce développement répond aux études de fréquentation qui l’ont identifiée comme étant la meilleure techniquement. Ce tracé relie par ailleurs les deux hôpitaux, dont celui de Bretonneau qui n'offre pas de places de stationnements. Ce tracé pose par ailleurs les bases d'un futur "tram-train" et d'un maillage important sur l’ensemble de la métropole. Si la ligne A est un barreau nord-sud reliant le périphérique, la ligne B est vouée à devenir son pendant ouest-est. Comment éviter un flux de véhicules de plus en plus important depuis l’ouest de la métropole jusqu’au centre-ville de Tours sans un tracé jusqu’à l’entrée du périphérique de La Riche ? »

Wilfried Schwartz relève enfin une incohérence dans le discours de Christophe Bouchet qui évoquait la Place Ste Anne comme destination depuis le Boulevard Béranger : « Le tram doit en réalité pénétrer dans la ville de La Riche par le nouveau quartier du Plessis-Botanique qui comptera bientôt plus de 2 500 nouveaux habitants en plus des 10 500 actuels. L'approche d’une échéance municipale n'autorise pas une seule personne à remettre en cause un projet métropolitain. »