Tours

ReplayTouraine #37 – Le grand défilé des soignants, confusion à l’école, les ennuis du Tours FC… 5 infos qui ont marqué la semaine

On parle aussi du Général de Gaulle.

Chaque samedi, le ReplayTouraine vous offre un résumé des infos les plus fortes des 7 derniers jours en Indre-et-Loire. Voici l’édition de ce 20 juin.

 ---------------

1 – Succès de la manifestation des soignants

L’affluence a même surpris certains participants : ce mardi, 3 000 personnes ont défilé dans le centre de Tours pour réclamer des hausses de salaires des professionnels de santé, l’arrêt des fermetures de lits ou l’embauche de personnels supplémentaires. Soutenus par des représentants de la culture, de l’éducation et de l’agriculture ainsi que des syndicats et des partis politique de gauche, les infirmières, les médecins, les agents d’EHPAD, les pompiers ou les aides à domicile ont marché pendant plus de 2h pour faire entendre leurs voix à l’issue d’une crise sanitaire inédite dans notre histoire récente, espérant que le coup de projecteurs sur leurs métiers – et les applaudissements de 20h – entraîneront des avancées.

Découvrez les témoignages de manifestantes et manifestants sur 37 degrés.

Concernant le cas spécifique des ambulanciers, le député LREM de Tours Philippe Chalumeau a écrit un courrier au ministre de la santé pour demander une évolution de leur statut (personnel soignant au lieu d’ouvrier technique). Pour les internes il exige de meilleures rémunérations au cours de leurs missions : « Nous ne pouvons pas accepter de rémunérer nos étudiants en médecine en deçà du minimum légal de rémunération d'un stagiaire de même niveau d'étude. »

 

2 – Cafouillage pour les écoles de Tours

Consignes contradictoires à 24h d’intervalle. Mercredi, la ville de Tours dévoile son plan pour organiser le retour de tous les élèves à l’école du lundi 22 juin au vendredi 3 juillet, pour respecter le souhait du président de la République. En voulant appliquer à la lettre le protocole du gouvernement qui demande 1m de distance entre 2 enfants du CP au CM2 dans les espaces clos, elle annonce que seule la moitié des élèves pourront être accueillis à la cantine, et que les autres déjeuneront dans la cour, sous les préaux ou dans les salles disponibles. Décision très critiquée et annulée 24h plus tard. Finalement, tous les enfants mangeront au restaurant scolaire. Ils devront tout de même avoir leur propre pique-nique lundi et mardi avant de bénéficier des repas de la cuisine centrales les jours suivants.

 

3 – Le train moins cher

Pas facile de faire venir des voyageurs dans les trains du réseau Rémi en Centre-Val de Loire : 27% d’une fréquentation habituelle ces dernières semaines. La SNCF et le Conseil Régional sortent donc le chéquier promo avec 100 000 billets à partir de 5€ pour tout l’été, la possibilité offerte aux abonnés de circuler dans tous les TER de France en illimité (sauf en région parisienne et en Corse) et un pass à 29€ pour les 12-25 ans, également utilisable en illimité sur tout le territoire en juillet et en août.

 

4 – A vous de voter !

Souhaitez-vous financer une caravane pour réparer des objets ? Une usine locale de recyclage de plastique ? Un billodrome pour une école ? Le jardin partagé d’un collège ? Des distributeurs de produits d’hygiène féminine ? Lundi, le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire a dévoilé les 300 projets présélectionnés pour bénéficier de son budget participatif d’1,4 million d’€. Les plus populaires pourraient être financés et réalisés avant la fin de l’année mais pour ça il faut voter avant le 15 juillet sur www.touraine.fr. Vous pouvez en choisir 5, maximum.

 

5 – Les ennuis continuent pour le Tours FC

Relégués de 3 divisions en 2 ans, les footballeurs tourangeaux et leur coach espéraient entrevoir le bout du tunnel grâce à leur accession en N2 acquise après leur première place à l’issue du championnat de National 3. Ce n’est plus si sûr car la DNCG – « le gendarme du foot français » - a retoqué le dossier du club l’obligeant à rester en 5e division. Le TFC a immédiatement décidé de faire appel de la décision. Ce refus pourrait être lié à un conflit entre la société sportive Tours FC et l’association du Tours FC. En jeu : une enveloppe de 50 000€ reversée par le PSG après le transfert d’un jeune formé en Touraine. Le chèque aurait dû revenir à l’association mais aurait été conservé par la SASP. Rappelons que l’été dernier, la DNCG avait déjà sapé le moral du club Ciel et Noir en le ramenant en N3 alors qu’il aurait dû évoluer à l’échelon supérieur. Qu’en sera-t-il cette fois-ci ?