Tours

[Ils l'ouvrent] Soignants dans la rue à Tours : les raisons de la colère

Le rassemblement débutera à 15h ce mardi 16 juin.

C’est une manifestation dont l’ampleur sera particulièrement scrutée. Ce mardi 16 juin, les soignants sont appelés à se mettre en grève et à manifester partout en France (avec un rassemblement dès 15h Place Jean Jaurès à Tours). Une journée d’action alors que le coronavirus rôde encore, et justement : les syndicats et collectifs qui appellent à la mobilisation comptent s’appuyer sur la crise sanitaire de ces derniers mois pour porter leurs revendications. Le message est clair : « vous nous avez applaudis pendant le confinement, maintenant venez manifester avec nous et soutenir nos combats. »

Quels combats ? Déjà une augmentation générale des salaires de 300€ et une reconnaissance des qualifications, une prime Covid de 1 500€ pour le public et le privé quel que soit le poste occupé, des embauches et un plan de formation, l’annulation des projets de réorganisation prévoyant des suppressions de lits au CHU de Tours… Alors que le gouvernement a lancé un cercle de réflexion baptisé Ségur de la Santé, cette journée de défilés a pour but de mettre la pression sur l’exécutif en dénonçant au passage des mesures jugées inappropriées comme le projet de remettre une médaille aux personnes en première ligne ou la proposition visant à transformer en chèques vacances des jours de congés offerts par d’autres français.

C’est également la suite de la forte mobilisation des soignants en 2019, à l’initiative du collectif Inter-Urgences. Dans les rangs, on réclamait déjà des hausses de salaires, des embauches ou la fin des suppressions de lits. Certaines choses semblent néanmoins bouger comme quand la directrice du CHU de Tours évoque la possibilité de revenir sur les fermetures de lits en médecine ou de revoir le projet du nouveau CHU Trousseau prévu pour 2026. Elle plaide également en faveur de la revalorisation des carrières. Les syndicats attendent des actes.

Alors, combien de personnes en centre-ville de Tours ce mardi ? En plus des syndicats du CHU comme Sud ou la CGT, on attend les sympathisants du Collectif Notre Santé en Danger : « Les mouvements importants qui ont secoué les hôpitaux et la crise du Covid-19 ont obligé le gouvernement à réagir mais il semble pour le moment se satisfaire d'une grand-messe médiatique en choisissant ses interlocuteurs ! On attend en vain des propositions concrètes alors que dans nos territoires de nouveaux lits ou services sont supprimés (les services de réanimation rouverts pendant l'épidémie ferment à nouveau) et que l'accès à des soins spécialisés non urgents relève du parcours du combattant » écrit-il dans son appel à rejoindre la manifestation.

Le syndicat CFTC des pompiers d’Indre-et-Loire compte également se mobiliser : « L’union fait la force, allons nous faire entendre en participant massivement en tenue de travail aux côtés des soignants pour la défense de notre système de santé et pour que les promesses se concrétisent sans plus attendre » écrit-il. Pendant le confinement, des voix se sont élevées dans les rangs du SDIS pour dénoncer des protections manquantes ou des mesures inadaptées à la situation.