Tours

Réouverture des cinémas : le plan de déconfinement du plus gros multiplexe d’Indre-et-Loire

Premières séances programmées lundi 22 juin.

Les restaurants ont rouvert, certaines piscines aussi. Mais on ne peut toujours pas s’enfoncer dans un gros fauteuil devant un écran géant, les mains remplies de pop-corn. Patience, c’est pour bientôt. Ce lundi 22 juin, déconfinement autorisé pour tous les cinémas d’Indre-et-Loire, en particulier le plus grand d’entre eux : le CGR des Deux-Lions et ses 2 500 places assises dans 13 salles (la plus grande en compte 575).

En temps normal, le complexe fait travailler 25 personne et une quinzaine de sous-traitants. Depuis mi-mars il est complètement à l’arrêt : « Nous en avons profité pour faire un grand nettoyage des sièges à la vapeur et de l’ensemble des locaux » explique son directeur Pierre Crétet. Le multiplexe va devoir appliquer une série de nouvelles consignes spécifiques à la crise sanitaires mais « ça ne changera pas grand-chose par rapport à d’habitude » nous dit-on.

Au programme :

  • Seulement 50% des sièges disponibles dans les salles (les ventes seront bloquées une fois ce seuil atteint)
  • Au moins un siège libre entre deux groupes de spectateurs (les couples ou familles pourront rester ensemble)
  • Masque recommandé dans le hall d’accueil, pas obligatoire une fois devant l’écran
  • Distributeurs de gel hydroalcoolique à disposition, lingettes pour les mains fournies avec les confiseries, vitres de plexiglas devant les caisses
  • Une borne de commande sur 2 condamnée dans le hall, désinfection régulière des appareils ainsi que des jeux
  • Nettoyage des salles plus poussé que d’habitude entre deux films

Lors d’une année normale, le CGR des Deux-Lions enregistre 900 000 entrées. Pour la reprise, il ne s’attend pas à des salles bondées mais juge les premières réservations « encourageantes » (un tarif promotionnel a été mis en place pour les deux premières semaines : 5€ la place si on prend son billet à l’avance sur Internet, y compris pour la salle premium Ice). « Il sera possible de venir au cinéma sans aucun contact » décrit Pierre Crétet. Seule la réservation d’un siège précis sera suspendue jusqu’à ce que tout rentre dans l’ordre. En revanche les sièges duo pour deux personnes sont disponibles.

Avant le confinement, 15% des ventes de billets se faisaient déjà en ligne au CGR Deux-Lions. Un chiffre qui pourrait augmenter après l’épisode du coronavirus.

Selon la fréquentation, les équipes du complexe reprendront progressivement le travail mais une partie du personnel va encore rester en chômage partiel quelques temps. Dès le 22 juin, 23 films seront à l’affiche : certains dont la carrière a été stoppée par le Covid (dont le biopic sur De Gaulle et Sonic le film) et d’autres qui sortent pour apporter de la nouveauté sur les grands écrans comme le dessin animé Nous les chiens ou The Demond inside pour les amateurs d’horreur.

 

A suivre dans l’été : de grosses sorties comme Mulan mais d’autres comme le dernier James Bond attendront la fin d’année. Pensez bien à regarder les horaires des séances avant de venir, ils ont été décalés pour éviter que trop de monde ne se croise dans l’entrée du cinéma où un sens de circulation spécifique sera matérialisé par des stickers.

Et ailleurs ? Les règles sanitaires seront identiques pour tous les cinémas du département. A noter que le CinéLoire de Tours Nord a prolongé la durée des cartes 5 et 10 places, de même que celle des chèques cinéma. Aux cinémas Studio, les séances débuteront désormais à 10h45 et la cafétaria ouvre dès ce mercredi 17 juin, même sans films à projeter.