Tours

Garage à vélo, ring de boxe, billodrome… Les projets des jeunes pour le Budget Participatif de l’Indre-et-Loire

Il y en a 86.

Le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire lance son Budget Participatif : une enveloppe d’1,4 million d’euros pour financer des projets imaginés par les habitants issus des 19 cantons tourangeaux (Tours, Joué, Loches, Amboise…). 300 propositions ont été validées, mais toutes ne pourront pas être financées. Seules les plus populaires bénéficieront d’un soutien de la collectivité.

Jusqu’au 15 juillet, vous pouvez donc voter pour les réalisations que vous espérez voir aboutir en allant sur le site www.touraine.fr. Il va falloir choisir car vous pouvez seulement en sélectionner 5. A l’issue de cette campagne numérique, le Conseil Départemental sélectionnera maximum 6 projets sur chaque canton : 3 pensés par des jeunes de moins de 18 ans et 3 provenant d’adultes.

Pour voter c'est par ici.

Sur les 300 projets, 86 sont portés par des mineurs. 57 d’entre eux peuvent potentiellement être encouragés grâce à l’enveloppe globale de 300 000€ (300 000 divisé par 57 = 5 236€ si on fait une moyenne). Mais quelles sont ces idées ? On a consulté le site où elles sont répertoriées et il y a beaucoup de choses, notamment des envies d’améliorer le quotidien au collège avec le besoin d’un garage à vélo à Cormery, l’acquisition de matériel pour faire de la gymnastique sportive au collège André Duchesne de l’Île-Bouchard ou de livres et de bancs pour le collège Lamartine de Tours qui rêve même d’un potager. A Joué-lès-Tours, on plaide pour un 2e panier de basket à l’Arche de Lude parce qu’aujourd’hui faire des matchs est impossible. Et à Fondettes on souhaite un studio de webradio permanent pour créer un club.

Ces travaux jugés non prioritaires par le Département qui a la responsabilité des collèges sont donc souhaités par les élèves et encouragés par leurs équipes encadrantes. A Tours, au collège Anatole France, on découvre également un projet autour de l’hygiène intime :« nous pensons qu’il serait bien d’installer des distributeurs de protections périodiques dans les collèges et lycées. L’idée serait de constituer un stock de protections périodiques qui serait renouvelé par la suite par les gens qui en ont les moyens et par des associations, et qui les déposeraient dans les distributeurs où ces produits seraient en libre accès » explique la page sous la bannière Changer les Règles.

Des idées proviennent également d’écoles élémentaires :

  • Le conseil municipal des enfants de Chambray se mobilise pour installer des hôtels à insectes en matériaux recyclés dans les 9 parcs de la commune (un peu plus de 2 000€ seraient nécessaires)
  • A Beaumont-en-Véron, on cherche à financer l’acquisition de matériel pour des séances cinéma en plein air
  • A Rochecorbon, l’école Maupas pourrait prochainement être desservie par un pédibus si l’idée séduit les internautes
  • A Truyes, l’association de parents d’élèves voudrait installer un billodrome de 9m² dans la cour de l'école pour que les enfants jouent aux billes et serait directement imaginée par les élèves

En dehors de l’école, Lucas plaide pour l’installation de modules pour faire du skate ou du roller dans le quartier de Ste Radegonde à Tours. L’association Courteline de Tours veut pousser le projet Archery Tag pour « promouvoir la cohésion et la stratégie d'équipe ainsi que développer l'adresse. » 2 600€ seraient nécessaires pour les arcs, les flèches, les masques et les structures gonflables. Enfin, l’Elbaja Boxing Academy du quartier des Fontaines de Tours espère bientôt disposer d’un ring mobile pour démultiplier ses actions.