Tours

[Coup de pouce] Recycler du plastique et faire des meubles design : une idée tourangelle à encourager

Precious Plastic Touraine espère bénéficier du budget participatif du Conseil Départemental.

Vous pouvez voter dès ce lundi 15 juin ! Non, pas pour les élections municipales… mais pour savoir qui bénéficiera du premier budget participatif du Conseil Départemental d’Indre-et-Loire. Il s’agit d’une enveloppe destinée à encourager des projets imaginés par les citoyens. La somme est conséquente : 1,4 million d’€ dont 300 000€ pour des idées en provenance de jeunes esprits pas encore majeurs.

300 dossiers ont été retenus par les équipes de la collectivité, dont 214 pensés par des adultes. Maintenant il faut les départager et vous avez jusqu’au 15 juillet pour le faire sur www.touraine.fr. A chaque fois vous pouvez en choisir 3. Ceux qui seront le plus plébiscités seront accompagnés dans leur réalisation : au maximum 6 par canton (3 pour les suggestions adultes et 3 pour les projets des jeunes).

Dans le lot, signalons par exemple l’initiative de l’association Precious Plastic Touraine-Val de Loire montée dès le mois de janvier 2020 par le designer industriel Christophe Lejarre et qui rassemble déjà une quarantaine de personnes. Objectif : « développer une économie locale de recyclage du plastique en circuit court afin de réaliser des objets durables. » Le tout s’inscrit dans un mouvement mondial créé par un Néerlandais en 2015, l’entité Precious Plastic comptant déjà une quarantaine d’ateliers en France. Les machines ont été développées selon le modèle open sourcece qui fait que leur fabrication coûte beaucoup moins cher que les modèles industriels déjà utilisés par les grosses entreprises du recyclage (celles qui transforment vos bouteilles d’eau en pulls). « La facture est de quelques milliers d’euros au lieu de plusieurs centaines de milliers » explique le professionnel tourangeau.

« L’idée c’est que chacun puisse participer à son niveau » dit Christophe Lejarre qui imagine des ateliers pour enfants, mais aussi donner des conseils sur la façon de réduire sa consommation de plastique (un matériau issu du pétrole, ce qui n’est pas vraiment le modèle le plus écologique qui soit). Il espère faire découvrir à plein de gens comment on transforme du plastique usagé en plastique utile pour un nouvel usage : « Ce processus est aujourd’hui invisible, dans des usines parfois loin de chez nous en France et en Europe » déplore l’homme qui veut en quelque sorte créer un circuit de recyclage par les Tourangeaux pour les Tourangeaux.

Voici comment ça marcherait :

  • L’association récupère du plastique auprès des commerçants, des entreprises ou des citoyens (mobilier de jardin, jouets, plastique à usage unique…), qu’ils soient recyclables via la poubelle jaune ou non
  • L’équipe de Precious Plastic broie, extrude, travaille, transforme avec ses machines. Eventuellement ouvre leur utilisation au grand public pour des expérimentations
  • Les objets produits sont revendus par une entreprise parallèle à l’association

Precious Plastic Touraine a besoin de 23 000€ pour acheter ses premières machines. Elle recherche également un local. Selon l’issue de la campagne pour le budget participatif, elle pourrait débuter ses activités en fin d’année d’autant qu’elle est déjà en train de fabriquer un broyeur et qu’elle dispose de quelques outils au FunLab de Tours basé à Mame.