Tours

[Municipales à Tours, le duel] 4 choses à savoir sur le candidat Emmanuel Denis

Il mène la liste Pour Demain – Tours 2020.

Le dimanche 28 juin on vote à Tours : 2e tour des élections municipales avec en jeu la gouvernance de la première ville d’Indre-et-Loire pour les 6 prochaines années. Trois listes étaient en mesure de se maintenir après le 1er tour du 15 mars, mais celles de Christophe Bouchet (le maire sortant) et celle de Benoist Pierre (LREM) ont fusionné pour faire face à Emmanuel Denis (Rassemblement de la gauche). Pour vous aider à mieux connaître les têtes de liste amenées à devenir maire dans quelques semaines, voici quelques éléments de portraits. Ci-dessous celui d’Emmanuel Denis et par ici pour Christophe Bouchet.

 -----------------

1 – Il est ingénieur et déjà élu

A 49 ans, Emmanuel Denis travaille dans une grosse entreprise tourangelle : ST Microelectornics. Ce n’est pas la première fois qu’il se présente à une élection puisqu’il était déjà candidat aux Municipales en 2014 au sein d’une liste écologiste qui a fusionné avec celle de l’ancien maire Jean Germain. Malgré la défaite au 2e tour, l’homme est entré dans l’opposition au conseil municipal ainsi que dans l’assemblée du conseil métropolitain.

Son portrait complet est à lire sur 37 degrés.

2 – Il a le don pour se faire remarquer

En 6 ans, Emmanuel Denis est devenu maître dans l’art du happening politique, distribuant des abricots ou se grimant en Donald Trump. Très présent en manifestation, il est proche d’associations comme Chrétiens Migrants, a longtemps lutté contre le circuit Nascar du Parc des Expositions, un terrain de hockey synthétique installé à Rochepinard ou l’ouverture d’un McDo Place du Grand Marché. Récemment, il s’est aussi montré à la manifestation contre les violences policières. Adepte des petites phrases cassantes, ses remarques ont eu le don d’agacer le maire de Tours ou le président de l’agglomération même s’il a ponctuellement été entendu sur des sujets comme la rénovation de la cuisine centrale des Fontaines ou l’extension du réseau vélo.

3 – Il a réussi une certaine union de la gauche

Au départ Emmanuel Denis a préparé sa candidature aux côtés d’un collectif baptisé Les Cogitations Citoyennes composé de militants écologistes, de personnalités issues de la gauche locale, de bénévoles et de sympathisants issus de différents milieux. Avec le temps le rassemblement est devenu politique intégrant les socialistes, les communistes ou Génération.s mais pas le mouvement C’est au Tour(s) du Peuple… même pas pour une alliance de second tour ce qui lui a valu quelques critiques. A ses côtés, on retrouve donc l’ancien député socialiste Jean-Patrick Gille, la vice-présidente du Conseil Régional Cathy Münsch-Masset ou l’Insoumis Bertrand Renaud mais aussi des nouvelles têtes en politique comme la N°4 de la liste Cathy Savouret.

Quelles sont ses idées ? Découvrez le programme ici.

4 – Ses chancesde victoire

Emmanuel Denis est arrivé en tête du premier tour le 15 mars avec un peu plus de 35% des voix soit 10 points d’avance sur Christophe Bouchet. Reste à voir de quels reports de voix il peut bénéficier, aucun candidat battu n’ayant publiquement appelé à voter pour lui. Il pourrait néanmoins rassembler des soutiens de Nicolas Gautreau et Claude Bourdin mais aussi de Michaël Cortot ou Philippe Lacaile.