Tours

[En vitrine] 5 marques de cosmétiques tourangelles pour une salle de bain couleur locale

Du savon, du shampoing, des crèmes…

Peut-on se laver local ? La réponse est oui : l’Indre-et-Loire héberge plusieurs marques de cosmétiques qui travaillent de façon artisanale. Leurs ingrédients ne viennent pas forcément du département mais elles entreprennent ici avec des modèles économiques plutôt vertueux. Nous en avons sélectionné 5…

-------------

1 – La dernière-née, Asphodèle

Le nom est une référence à Harry Potter dont Jessica Michenet est hyper fan. Installée à Saché, la jeune femme vient tout juste de se lancer après une première aventure consistant à venir chez les gens pour leur apprendre à faire leurs propres cosmétiques. Son ambition : produire du shampoing et de l’après-shampoing en zéro déchet et « des formules minimalistes » (7-8 ingrédients, dont de l’avoine colloïdal, de l’argile ou du beurre de cacao issu du commerce équitable). « J’utilise au maximum des ingrédients français, mais certains viennent d’Italie, de Finlande ou d’Asie pour le tensioactif car on ne le trouve pas chez des entreprises françaises et européennes. » Vendus avec ou sans packaging, les produits sont à 13€50 « et 2g suffisent pour chaque utilisation », ce qui fait environ 40-45 douches.

Où la trouver ? Chez Au Tours du Vrac à Tours ou par Internet.

 

2 – La novatrice, Biolao

Du savon en poudre pour les mains, les corps ou les cheveux ? C’est le concept de Joséphine Moisson depuis 4 ans. La jeune maman est diplômée en pharmacie et en esthétique-cosmétiques. Tout ce qu’elle commercialise est compostable, écoresponsable sans conservateur. Même les emballages pour kes doses individuelles à base de bambou compostable. De quoi obtenir des récompenses au Salon des Jeunes Inventeurs de Monts, au Concours Lépine ou au concours Pépite. Fabriquée à Lille, la poudre contient uniquement 6 ingrédients dont de la poudre de pomme, de la vanilline pour l’odeur, de la poudre de banane ou de l’amidon de maïs bio.

Où la trouver ? Au siège social à Tours ou sur Internet

 

3 – L’historique, Les Savons d’Amélie

Là-encore on met en avant les ingrédients bio, et « très souvent » locaux. Ingénieure agronome de formation, Amélie Viard fabrique ses savons à la main depuis son atelier de la Rue du Petit Bois à Mettray. Pour les colorants, tout est naturel et le détail du processus de fabrication est expliqué sur son site Internet. « Tous les savons sont surgraissés au minimum à 6%, c'est-à-dire qu'une partie des huiles n'est pas transformée en savon, ce qui fait que votre savon est d'autant plus gras, riche et nourrissant pour la peau » peut-on lire sur son site. Et en plus ils sont tous mignons, avec des déclinaisons pour peau sèche, peau sensible, pour les mains… ou la barbe. Tarif : à partir de 5€50.

Aucune description de photo disponible.

Où la trouver ? Coop Nature, Day by Day, Sur la Branche à Tours. Liste complète en ligne.

 

4 – La fleurie, Odaloire

Encore une ingénieure qui a fait des études de chimie ! Maman de deux enfants, Sarah Goléo développe une gamme de crèmes de jour au cassis, au géranium ou à la verveine pour différents types de peaux. Elle s’est lancée parce qu’elle ne supportait plus les gammes du commerce et n’utilise pas d’huiles essentielles pour ses parfums, leur préférant des extraits naturels. Tout est bio ou presque, on nous promet aucune substance controversée sur l’étiquette, des huiles de Touraine et des eaux florales françaises. L’ensemble est fabriqué à Tours et à froid. Un seul ingrédient synthétique : un conservateur « autorisé par ECOCERT ». Les flacons sont recyclables. Tarif : une vingtaine d’euros.

Où la trouver ? Au Tours du Vrac, Sur la Branche à Tours, La Manufacture à Joué. Ou sur Internet via Panier de Touraine.

 

5 – La complète, La Savonnerie de Touraine

Cette fois c’est à Neuilly-le-Brignon que ça se passe (tout près de Descartes). Dans le catalogue de Julie : des produits pour les mains, le corps, la barbe, les cheveux, l’entretien de la maison et même les animaux de compagnie. Les compositions sont à base de produits bio et locaux, en majorité, avec une saponification à froid pour la fabrication. On y trouve aussi quelques ingrédients qui peuvent paraître surprenants comme le jus de carotte ou d’autrès qu’on connait moins comme l’extrait de graine de roucou. Ou l’urucum (un arbuste tropical). Tarifs : à partir de 5€.

Savon naturel a l argile rouge, la carotte bio et l urucum pour les peaux ternes et fatiguées

Où la trouver ?Boutique en ligne sur Internet.

Et aussi :Le Moulin à Savon à Saint-Pierre-des-Corps, Soaperlipopette à Villandry et Les Savons Maison à Auzouer-en-Touraine.