Tours

Le nord de l’Avenue de Grammont ne ressemblera bientôt plus à ça

Les travaux ont commencé.

Impossible de les rater si vous passez par l’Avenue de Grammont à Tours, entre la Place de la Liberté et Jean Jaurès. Des engins de chantier et des barrières installées le long des voies de circulation. Les contre-allées ont disparu. Jusqu’à fin novembre, Tours Métropole applique un plan de travaux engagé par la ville de Tours : une rénovation de l’un des axes principaux de la commune, pour encourager à s’y promener et potentiellement à consommer dans ses commerces (enseigne de bricolage, literie, bars-restaurants…).

Ce plan, c’est la suite de ce qui a déjà été fait autour de la Place Michelet. Les trottoirs actuels tout de gris vêtus vont être reconfigurés et habillés de pavés calcaires entre la Rue Charles Gille, la Rue d’Entraigues, la Rue Auguste Comte et la Rue Origet.

Chaque commerce aura désormais une devanture dédiée, potentiellement pour y installer une terrasse. Les piétons auront plus de place et les vélos une piste d’1m80 de chaque côté. Un schéma à l’identique de ce qui a déjà été fait autour de la Place Michelet pour un résultat quasi unanimement salué (à l’exception de cyclistes critiquant une voie vélo pas assez large et pas assez lisse. La mairie a reconnu que ça aurait pu être mieux). Des tests sont en cours pour déterminer l’aspect final des aménagements, y compris pour les personnes à mobilité réduite.

Au total, 2 360m² de pavés vont être installés jusqu’à l’extrémité sud de la Place Jean Jaurès sur un peu plus de 200m. Les contre-allées vont totalement disparaître et à la place on verra apparaître des espaces paysagers avec 278 arbustes, des rosiers, et près de 3 000 autres plantes. Plusieurs points lumineux seront aussi changés avec la promesse de lampadaires moins gourmands en énergie (-70% selon les chiffres avancés).

La circulation va se poursuivre pendant toute la durée du chantier sur le centre de l’Avenue. Le chantier sera stoppé au moment de Paris-Tours prévu en octobre pour assurer l’arrivée des cyclistes dans les conditions habituelles (ce qui s’était déjà produit lors du chantier de la première phase). Par la suite, deux nouvelles tranches de travaux sont annoncées pour rallier la Place de la Liberté et valider l’esprit « village » et « flânerie » vanté par les pouvoirs publics, dans l’esprit de ce qui a déjà été fait sur la Place Châteuneuf. Aucun arbre ne sera abattu.

Pendant le chantier, des réunions sont prévues chaque mercredi afin d’informer les riverains et les commerçants des évolutions de l’opération et répondre aux éventuelles difficultés. Les 20 commerces concernés resteront ouverts en permanence. En revanche ce mardi les sanitaires étaient inaccessibles. Budget du chantier de l’année : 1,6 million d’€ sur un total de 6,5 millions pour l’ensemble de l’avenue censée être achevée en 2022.