Tours

Première en France : un grand rapport sur les riches, rédigé par des Tourangeaux

En l’occurrence l’Observatoire des Inégalités.

C’est un document de 106 pages qui devrait faire parler. Basé dans le quartier du Sanitas de Tours, l’Observatoire des Inégalités dévoile cette semaine son 1er rapport sur les riches en France, deux ans après avoir sorti un travail similaire consacré à la pauvreté. Le publier a demandé un an de travail, des recherches menées par 7 personnes et l’apport d’un millier d’internautes via une campagne de financement participatif. Cette étude est présentée comme une première française parce qu’elle rassemble et analyse tout un tas de chiffres de différentes sources (dont l’INSEE).

Pour parler de ce travail, le président de l’Observatoire des Inégalités insiste bien : ce n’est pas un réquisitoire contre les personnes avec des moyens élevés mais un rapport pour « décrire la répartition des revenus en France ». D’ailleurs, gagner 3 470€ à Paris ou à Tours ça ne donne pas le même pouvoir d’achat. 3470€ ? Selon l’association créée en 2003, une personne seule est riche à partir du moment où elle bénéficie de cette somme mensuelle après déduction d’impôts, ce qui représente deux fois le revenu médian de l’ensemble de la population française (le revenu médian = 50% des personnes gagnent moins et 50% gagnent plus).

D’après l’étude, un couple sans enfant est considéré riche avec plus de 5 205€ de revenus chaque mois, 7 287€ pour une famille avec 2 enfants, 8 328€ avec 3 enfants. Ces seuils sont assez proches de ceux de l’INSEE qui considère qu’on est « aisé.e » à partir du moment où l’on reçoit chaque mois l’équivalent d’1,8 fois le salaire médian.

Voici les données les plus importants compris dans le document :

  • D’après la définition de l’Observatoire des Inégalités, les riches représentent environ 8% de la population française… soit à peu près autant que les pauvres vivant avec moins de 867€
  • A partir du moment où une personne seule gagne plus de 6 550€ par mois (après déduction d’impôts) elle fait partie des 1% de gens les plus riches du pays
  • La France est le 2e pays d’Europe où les personnes figurant dans le groupe des 1% les plus riches ont les plus hauts revenus. Seule la Suisse nous dépasse
  • Les impôts mis à part, les 10% de Français les plus riches reçoivent 25% du total des revenus de la population
  • 69% des riches ont plus de 50 ans, 65% n’ont pas (ou plus) d’enfant à charge, 82% sont propriétaires de leur logement (2% vivent en logement social), 51% sont cadres supérieurs
  • 1,2 million de ménages possèdent au moins 1 million d’€ de patrimoine, sachant que 50% des ménages ont moins de 160 000€
  • Le grand patron Bernard Arnault a une fortune équivalente à la valeur de tous le parc immobilier de la ville de Toulouse, soit 70 milliards d’€
  • Pour faire partie des 0,01% de la population qui a le plus d’argent il faut 38 500€ par mois après impôts ce qui représente 6 300 personnes
  • En 20 ans (1997-2017), le revenu annuel des 10% les plus riches a progressé de 11 664€
  • En 1995, les 10% les plus riches possédaient 51% de tout le patrimoine français. 55% en 2015
  • De 2011 à 2017, le nombre de personnes payant l’impôt sur la fortune a progressé de 22%. Depuis, cette taxation a été remplacée par un impôt sur la fortune immobilière

Malgré cette avalanche de chiffres, l’Observatoire des Inégalités regrette l’absence de statistiques détaillées ou récentes sur les hauts revenus en France. Ce qu’on retient c’est que le nombre de riches évolue peu mais que leurs revenus et leur patrimoine ont tendance à progresser. Et cela pourrait continuer, l’Observatoire des Inégalités relevant que depuis l’élection d’Emmanuel Macron « les mesures ont été très favorables aux plus aisés » évoquant le risque d’un fossé « qui se creuse encore » entre les différentes couches de la population. L’association demande un grand débat sur les hauts revenus et la redistribution des richesses dans le pays, avec une question : « Quel effort collectif doit-on faire pour une répartition équitable des revenus ? »

Vous pouvez acheter le rapport sur le site de l’Observatoire des Inégalités (10€) ou litre notre article détaillé sur 37 degrés