Tours

Les bords de Loire interdits jusqu'au 2 juin... sauf pour le vélo et la pêche

A cause de débordements.

La préfecture d'Indre-et-Loire serre la vis. 10 jours après le début du déconfinement, Corinne Orzechowski annonce ce jeudi 21 mai qu'elle interdit de nouveau l'accès aux bords de Loire dans toute la Métropole de Tours (de Saint-Etienne-de-Chigny à Rochecorbon, de Saint-Pierre-des-Corps à Saint-Genouph en passant par La Riche, Tours, Saint-Cyr ou Fondettes).

L'image qui a précipité cette décision c'est celle qui a été captée mercredi soir : des centaines de personnes proches les uns des autres à hauteur de la guinguette de Tours, sans masque (avec des déchets en masse le lendemain matin). Impossible pour la représentante de l'Etat :

"Le virus est toujours présent et circule sur le territoire. De tels comportements sont de nature à raviver sa circulation que le confinement avait permis de contenir. Ces rassemblements font courir un risque aux personnes présentes mais aussi à l’ensemble de la population, et notamment aux plus fragiles, qui peuvent être victimes d’une nouvelle vague épidémique. Il s’agit enfin de comportements irrespectueux vis-à-vis des personnels de santé et de l’ensemble des professionnels et des bénévoles qui se sont mobilisés pendant cette crise pour soigner et venir en aide aux personnes atteintes du virus."

Les bords de Loire sont donc interdits jusqu'au 2 juin, à part pour la pêche et le vélo mais toujours en respectant la distanciation physique (c'est 10m pour les pêcheurs !).

"Les bords du Cher, de l’Indre, et de la Vienne resteront accessibles mais si des comportements similaires sont observés, ils feront également l’objet d’une fermeture" prévient la préfecture.