Tours

Un professeur de Tours imagine un concours national pour musiciens confinés

Il s’adresse aux jeunes qui apprennent à jouer du cor.

Les établissements scolaires rouvrent progressivement depuis le 11 mai. Pas les écoles de musique. Le Conservatoire de Tours poursuit donc les cours à distance. Pas facile pour Arnaud Delépine et sa vingtaine d’élèves : « En cours on peut battre la mesure à côté pour donner le rythme mais par visio c’est impossible à cause du décalage » explique le professeur de cor. Malgré ces conditions dégradées, les jeunes suivent ses cours de façon assidue. Il leur manque juste une motivation, un objectif de fin d’année.

Faute de concerts, l’enseignant tourangeau a imaginé un concours dit « des CORfinés » : les enfants de 9 à 17 ans ont jusqu’au 7 juin pour se filmer sur deux morceaux sélectionnés à l’avance. Un jury les départagera le 13 juin, puis les 10 finalistes auront deux semaines pour travailler un second morceau. Il y a de nombreux prix à la clé : 500€ de bon d’achat dans une boutique parisienne spécialiste du cor, une invitation pour un festival normand de cor avec peut-être la possibilité de se produire sur scène en avant-concert ou encore des cours avec les plus grands professionnels français.

« J’ai appelé des collègues de Paris, Lyon ou Angoulême qui ont tout de suite dit banco. Nous en sommes à 86 jurés, je pense que c’est une première. Les élèves sont partants et c’est bien car dans l’enseignement le plus important c’est de jouer et se produire. Cela permet aussi de faire parler du cor. »

Au fil des semaines, l’association A Tours de Cors gérée par Arnaud Delépine va communiquer autour de ce concours, par exemple en publiant certaines vidéos de candidats. Une trentaine d’inscrits ont déjà été comptabilisés. « Ça fédère toute la profession et c’est génial » se félicite le Tourangeau.