Tours

Coronavirus en Touraine : ce qu'il faut savoir lundi 11 mai

Réouverture des commerces et des écoles... C'est parti pour le déconfinement !

Le confinement le plus strict est terminé mais on va encore entendre parler du coronavirus pendant de longues semaines. Pour savoir comment ça se passe en Indre-et-Loire, Info Tours publie chaque matin un point complet sur l’épidémie et ses conséquences. C’est un tour d’horizon à la fois médical et pratique pour vous aider au quotidien, le tout établi à partir de sources officielles. Cet article est actualisé quotidiennement, les informations les plus récentes ou les plus importantes sont en gras et en gros. Des liens vous permettront d’approfondir certains sujets. N’hésitez pas à nous contacter pour poser vos questions ([email protected]).

 ----------------------

On en est où ?

Voici les derniers chiffres de Santé Publique France et de l’Agence Régionale de Santé :

  • 68 personnes décédées dans un établissement hospitalier en Indre-et-Loire, 444 en Centre-Val de Loire (+4), 26 380 en France
  • 19 malades en réanimation en Touraine, 76 dans la région, 2 776 en France
  • 40 personnes décédées dans les établissements médico-sociaux d’Indre-et-Loire (EHPAD), 355 dans les six départements du Centre-Val de Loire. On compte 2 649 malades dans 345 établissements à l’échelle régionale dont 1 410 officiellement testés
  • Après test, 5 518 cas de Covid-19 sont confirmés dans la région
  • 1 435 personnes sont sorties guéries du coronavirus après une hospitalisation dans la région, 237 en Touraine, 56 217 en France

L’Indre-et-Loire est un département classé "vert" par le ministère de la santé. Malgré une forte tension sur les services de réanimation le virus circule peu et il y a une forte capacité de tests sur tout le territoire ce qui nous permet de bénéficier d’un déconfinement moins strict. Notez que cette carte n'est pas définitive, elle est mise à jour au quotidien et notre département pourra passer du vert au rouge en cas de regain de l’épidémie. Un point global sur l'efficacité des nouvelles mesures est prévu début juin.

 ---------------------

La crise au jour le jour :

La préfecture d’Indre-et-Loire table sur une vingtaine de nouveaux cas par jour dans le département. Si vous ressentez des symptômes de la maladie (toux, fièvre, difficultés à respirer, perte du goût ou de l’odorat…) il faut appeler votre médecin traitant qui peut fournir une ordonnance, papier indispensable pour bénéficier d’un test nasal dans un laboratoire, à l’hôpital ou dans les drives répartis un peu partout dans le département. En cas de dépistage positif, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie sera chargée de contacter les personnes récemment en contact avec vous. Elles devront s’isoler pendant deux semaines afin d’éviter une nouvelle diffusion massive du Covid-19. Une brigade sanitaire de 45 personnes sera mobilisée 7 jours sur 7 de 8h à 19h pour réaliser ce travail avec une habilitation pour éditer des prescriptions médicales donnant accès aux tests. Si nécessaire la préfecture proposera un accompagnement aux personnes isolées. Certaines d’entre elles pourront être hébergées à l’Auberge de Jeunesse de Tours où un étage a été réquisitionné.

L’Indre-et-Loire a aujourd’hui une capacité de 1 630 tests par jour et le CHU de Tours pourra en analyser 2 400 d’ici la fin du mois. Une équipe de 50 personnes se relaie 7 jours sur 7 et 24h/24 pour traiter les prélèvements. En plus du centre de test situé dans l’école de sages-femmes à l’hôpital Bretonneau, de nouveaux sites vont ouvrir à Amboise, Loches et Chinon. Des équipes mobiles pourront également se déplacer sur le terrain, par exemple pour tester les résidents et le personnel d’un EHPAD.

Après deux mois de fonctionnement au ralenti, le CHU de Tours recontacte les patients dont les soins avaient été reportés. Toute personne qui se rend à l’hôpital doit être munie d’une convocation et porter un masque. Du gel hydroalcoolique est disponible à l’entrée des bâtiments. Un questionnaire est également à remplir 48h avant le rendez-vous afin d’identifier d’éventuels symptômes du nouveau coronavirus. En cas de doute, la consultation se fera par visio. Un test pourra également être prescrit. Les visites aux malades restent interdites sauf pour les personnes en fin de vie et les enfants hospitalisés à Clocheville. Les pères peuvent assister à l’accouchement à Bretonneau, Chinon et Chambray-lès-Tours. Les urgences restent assurées avec un accueil pour les cas suspects de Covid-19 et un 2e point d’entrée pour les autres patients.

Pour soulager les hôpitaux et éviter de faire venir des personnes contagieuses en cabinet, des « Centres Covid » ont été ouverts par des médecins généralistes. Certains ont fermé (au moins provisoirement) comme Amboise, Saint-Avertin et Joué-lès-Tours mais d’autres restent ouverts comme chez SOS Médecins Rue de la Dolve à Tours ou à Loches. L’accès est uniquement possible sur rendez-vous.

Pour se protéger de l’épidémie, les autorités recommandent le port du masque dans l’espace public. Pour s’en procurer, plusieurs solutions :

  • En acheter en supermarché, pharmacie, bureau de tabac, boutiques indépendantes de textile, Internet… Le prix des masques chirurgicaux utilisables une seule fois est plafonné à 0,95€ l’unité. Pas de prix maximum pour les masques en tissu réutilisables dont le coût moyen oscille entre 2 et 7€
  • En fabriquer soi-même en utilisant le modèle de l’AFNOR
  • En récupérer grâce aux distributions organisées par de nombreuses communes ou institutions. La préfecture va également en donner 50 000 à des publics « vulnérables » (ménage précaires, mineurs étrangers isolés, personnes sans domicile fixe). Au passage, l’Etat et le Conseil Départemental ont promis des aides financières aux maires pour l’achat de ces masques

Les masques en tissu peuvent être réutilisés 5 fois, 10 fois ou plus selon leur qualité. Les modèles les plus efficaces sont ceux qui ont été validés par la Direction Générale de l’Armement comme les 400 000 unités commandées par Tours Métropole à l’entreprise Medical Z de Saint-Avertin. Pour les laver, passez-les à la machine à 60° ou utilisez de l’eau très chaud avec du savon de Marseille.

Pour savoir quelles communes distribuent des masques et sous quelles conditions rendez-vous sur notre carte interactive dans cet article.

En plus des masques, certains professionnels utilisent des visières de protection, fabriquées via plusieurs réseaux solidaires comme les Makers 37. Un autre réseau s’est monté il y a peu pour créer des surblouses à partir de tissus recyclés. Les infos dans cet article.

 --------------------

La vie (dé)confinée :

Les déplacements restent déconseillés mais il n’est plus nécessaire de remplir une attestation pour sortir de chez soi, sauf pour faire plus de 100km. Dans ce cas, vous devez remplir un formulaire disponible sur le site du ministère de l’intérieur. Parmi les possibilités : motif familial et motif professionnel. Il est autorisé de franchir les frontières départementales tant qu’on reste à moins de 100km de son domicile. Depuis Tours vous pouvez donc aller à Blois, au Mans, à Poitiers ou à Angers. Il est possible de voir de la famille ou des amis mais les rassemblements sont limités à 10 personnes, le port du masque est vivement recommandé. Gardez vos distances et évitez les embrassades. Les visites en EHPAD sont autorisées sur rendez-vous et sans contact physique.

Les balades en forêt sont autorisées, pareil si vous voulez marcher au bord de la Loire/du Cher/de l’Indre/de la Vienne. Les lacs et les plages restent interdits. On peut aller dans les parcs et jardins mais pas se servir des aires de jeux ou des terrains de sport (à l’exception des cours de tennis en extérieur). Plusieurs monuments et sites touristiques sont autorisés à ouvrir en respectant un protocole sanitaire strict. Parmi eux : les châteaux d’Amboise, Langeais, Jallanges ou Chenonceau mais aussi le Musée Rabelais, les musées de la ville de Tours ou Gadawi Park à Tours Nord. Tous ne reprendront pas leur activité immédiatement, le temps de préparer l’accueil du public. La liste complète est disponible dans cet article.

Le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire prévoit un plan d’aides financières exceptionnelles d’1 million d’euros, pour venir en aide au secteur touristique. Il sera voté le 29 mai.

Les théâtres, les cinémas ou les salles de concerts ne peuvent pas fonctionner mais les bibliothèques et médiathèques en ont l’autorisation. Elles rouvrent à La Riche, Azay-le-Rideau ou Joué-lès-Tours. Début juin à Tours. Les événements de plus de 5 000 personnes sont interdits jusqu’en septembre.

Les cimetières ont rouvert, les cérémonies religieuses ne sont pas autorisées, les mariages impossibles sauf exception et les enterrements limités à 20 personnes.

Le maire de Tours a annoncé son intention d’aménager un lieu en mémoire des victimes du Covid-19 et des héros en première ligne pendant l’épidémie.

----------

Vie économique :

Tous les commerces peuvent accueillir du public, sachant que les magasins alimentaires doivent fermer au plus tard à 22h (en particulier dans le centre de Tours). Attention : certains magasins ont choisi de reporter leur reprise d’activité. Les boutiques exigent souvent le port du masque, certaines mettent du gel hydroalcoolique à disposition, d’autres limitent le nombre de personnes en simultané dans leurs locaux. Les magasins de vêtements ont reçu des consignes pour désinfecter les cabines d’essayage et mettre les vêtements en quarantaine avant de les replacer en rayon. Les coiffeurs s’adaptent également (blouses jetables, visières, sièges espacés, horaires élargis…).

Les marchés sont désormais autorisés sans exception si les stands sont bien espacés, y compris le marché aux fleurs de Tours. Le port du masque est recommandé. En revanche les bars et restaurants restent fermés sauf pour de la vente à emporter ou des livraisons. Pour savoir où manger, consultez notre carte interactiveen cliquant ici.  Le confinement ayant encouragé le développement des circuits courts vous trouverez une liste d’astuces pour manger local via une liste de magasins ou exploitations agricoles confectionnée pour vous. Pour soutenir les commerces affectés par la crise, la ville de Tours va éditer 30 000 bons d’achat de 50€ qui seront distribués aux personnes en première ligne pendant la crise du coronavirus ou des familles en difficulté.

Au total, 11 612 sociétés d'Indre-et-Loire ont demandé une mise en place du chômage partiel pendant le confinement ce qui concerne 115 814 personnes. 428 millions d'€ de prêts garantis par l'Etat ont été accordés à 2 940 entreprises. 32,9 millions de TVA ont été remboursés pour près de 3 000 demandes.

Au sein du département, plus de 13 117 entreprises sont bénéficiaires du fonds de solidarité et 17,55 millions d’€ ont déjà été versés, soit un montant moyen de 1 338 € par société. Plus de 428 millions d’€ ont été mobilisés pour accompagner plus de 2 940 entreprises d’Indre-et-Loire en difficulté avec un mécanisme exceptionnel de garantie de leurs prêts. Une nouvelle réunion de suivi de crise économique est prévue ce lundi 11 mai en préfecture.

---------------

Infos pratiques :

Les services de l’Etat conseillent aux entreprises de maintenir le télétravail. Pour les parents, les crèches rouvrent avec des groupes de 10 enfants maximum. Pour la ville de Tours, 123 places sont proposées aux familles.

Les écoles maternelles et élémentaires rouvrent progressivement leurs portes. Pour les profs ce lundi 11 mai, et à partir de mardi 12 pour les élèves. 381 établissements sur 403 sont concernés en Indre-et-Loire, la plupart du temps pour les élèves de grande section de maternelle, classes ULIS, CP et CM2. Les autres niveaux reprendront ultérieurement, mais les enfants de soignants et de quelques autres professions comme les forces de l’ordre ou les travailleurs sociaux restent accueillis quel que soit leur âge.

Dans certains établissements, les enfants bénéficieront d’activités sportive, culturelles ou santé avec des animateurs.

Au final, 30 à 80% des enfants vont reprendre les cours selon les communes du département, avec maximum 15 élèves par classe, souvent des repas froids le midi (parfois pris dans la salle de cours) et des mesures pour organiser une certaine distanciation sociale comme des récréations décalées. A Tours, la garderie aura lieu uniquement le soir. Pas d’accueil de loisirs le mercredi, sauf pour les enfants des professions dérogatoires accueillis dans 4 écoles.

On fait le point sur les mesures dans les principales communes d'Indre-et-Loire dans cet article.

Les enfants qui n’auront pas classe poursuivront l’école à distance, pas forcément avec leur maître ou leur maîtresse de d’habitude. Pour les collèges, ce retour en cours est prévu dans la semaine du 18 mai (le 19 après la prérentrée) avec des masques pour tout le monde. Les lycées pourraient reprendre en juin, en priorité l’enseignement professionnel. Les CFA peuvent redémarrer leurs formations. Les cours de l’Université ne reprendront qu’en septembre et les examens se font à distance. Un protocole spécifique est prévu pour le concours d'entrée en fac de médecine qui aura lieu avant l'été.

Au sujet des transports scolaires, l’offre va s’adapter au nombre d’enfants attendus dans les écoles pour respecter la consigne qui réclame qu’on occupe seulement un siège sur deux dans les cars.

Le masque est désormais obligatoire dans les transports en commun (à partir de 10 ans). La SNCF fait circuler en moyenne 50% de ses trains Rémi (25% pour Tours-Châteaudun, 1 sur 3 entre Tours et Loches) puis 80 à 90% en juin. Les 1ère et 2nde classes sont supprimées le temps de la crise car il faut condamner un siège sur deux.

Sur certains axes comme Tours-Orléans, Tours-Paris Austerlitz, Tours-Poitiers et Tours-Loches, les abonnés doivent impérativement réserver leur place à l'avance pour monter à bord aux heures de pointe. Une vingtaine de trains sont concernés en Indre-et-Loire. Dès que 50% des sièges sont occupés, les réservations sont bloquées. Un quota de places est prévu pour les non-abonnés. Les coupons peuvent être réservés en ligne (ordinateur ou mobile) et les guichets vont progressivement reprendre du service. Pour les achats de billets occasionnels, ils sont à horaire fixe. La gratuité est maintenue jusqu'à fin mai pour certaines professions (soignants, forces de l'ordre).

Les trains sont désinfectés tous les jours. Des distributeurs de gel hydroalcoolique seront parfois disponibles en gare. Plus d'infos sur www.remi-centrevaldeloire.fr et www.ter.sncf.com/centre-val-de-loire.fr. Le trafic TGV devrait également reprendre progressivement.

Dans Tours Métropole, Fil Bleu a communiqué son plan de reprise :

  • Jusqu'au 10 juillet, le réseau fonctionne de 5h45 à 22h30 avec un tram toutes les 8 minutes en semaine, un bus toutes les 10 minutes sur la ligne 2, un toutes les 15 minutes sur les lignes 3-4-5
  • Un bus toutes 20 à 40 minutes pour la ligne 11, 30 à 40 minutes pour les lignes 12 à 30, 50% des horaires habituels pour les lignes 32 et 34, pas plus de 2 bus par heure pour la ligne 50, trafic normal pour les lignes 19-35-36-57
  • Pas de vente de tickets par les conducteurs (qui sont masqués) : il faut faire vos achats à l’avance dans les magasins partenaires ou à l’agence Fil Bleu Rue Michelet. Service normal pour Fil Blanc (dédié aux personnes en situation de handicap). Le dispositif Résabus reste en fonction, sans perturbations. Pas de circulation des 4 lignes Citadine ni de la calèche.

Le détail dans cet article.

Pour les abonnés en prélèvement automatique, l’abonnement Fil Bleu de mai sera 50% moins cher que d’habitude (il a été offert au mois d’avril).

En voiture, le stationnement est gratuit jusqu’à fin mai dans le centre-ville de Tours. La Métropole travaille à l’élaboration d’un réseau de pistes cyclables temporaires pour encourager l’usage du vélo et ne pas surcharger les transports en commun. L’Accueil Vélo Rando du Bd Heurteloup est d’ailleurs rouvert tout comme le service Vélociti.

Les services publics préparent leur réouverture progressive. Par exemple la préfecture de Tours ou la sous-préfecture de Loches accueillent de nouveau du public sur rendez-vous et avec un masqueet il faut venir avec son propre stylo pour remplir ou signer des formulaires. Reprise également à la mairie de Tours et au CCAS (mais pas à Bléré), à Joué-lès-Tours ou à La Riche. Dans tous les cas, pensez à vous renseigner sur les horaires d’ouverture ou les conditions d’accès avant de vous déplacer, elles sont différentes selon les communes et les démarches. De nombreuses institutions continuer de gérer les dossiers par téléphone sans rendez-vous physique. C’est le cas pour les impôts (à remplir par Internet avant le 8 juin). On vous explique tout dans cet article.

L’Assurance Maladie reste fermée en Indre-et-Loire mais on peut demander à se faire rappeler en allant sur le site ameli.fr. Vous pourrez choisir le jour et l’heure à laquelle un agent de la CPAM vous passera un coup de téléphone pour répondre à vos questions. 100 créneaux seront disponibles chaque jour à partir du 11 mai. Durée de la conversation : 15 minutes. Si le dossier nécessite plus de temps, un 2e rendez-vous sera proposé sans limite.

Les collectes de déchets ont repris et les déchetteries rouvrent sous conditions. Pensez à vous renseigner car ça peut évoluer selon les territoires. Les détails dans notre article. Si vous jetez des masques ou du matériel médical il est demandé de les enfermer dans un sac indépendant et de les garder 24h avant de les mettre à la poubelle.

D’ici la fin du mois tous les bureaux de poste seront ouverts et le courrier sera distribué 6 jours sur 7, comme avant. En attendant vérifiez les horaires sur le site de l’entreprise.

---------------------

Je n’ai pas trouvé la réponse à ma question sur cette page, que faire ?

Bien sûr ! Voici l’adresse mail de la préfecture d’Indre-et-Loire qui répond à toutes les questions sur l’épidémie : [email protected]. Vous pouvez aussi appeler le 0 800 130 000 ou consulter notre annuaire avec les numéros et adresses mail à contacter pour les services publics, les associations caritatives, le soutien aux victimes de violences intrafamiliales ou l’aide psychologique.