Tours

Coronavirus en Touraine : ce qu'il faut savoir dimanche 10 mai

Les profs inquiets de la reprise à l'école. Réouverture de sites touristiques lundi.

Pour vous fournir une information claire et précise, Info Tours publie chaque matin un point complet sur l’épidémie de coronavirus et ses conséquences en Indre-et-Loire. C’est un tour d’horizon à la fois médical et pratique pour vous aider au quotidien, le tout établi à partir de sources officielles. Cet article est actualisé quotidiennement, les informations les plus récentes ou les plus importantes sont en gras et en gros. Des liens vous permettront d’approfondir certains sujets. N’hésitez pas à nous contacter pour poser vos questions ([email protected]). Vous pouvez également cliquer ici pour lire tous nos articles sur le coronavirus.

 ----------------------

On en est où ?

Voici les derniers chiffres communiqués par Santé Publique France et l’Agence Régionale de Santé qui font un point quotidien chaque soir :

  • 67 personnes décédées dans un établissement hospitalier en Indre-et-Loire (stable), 441 en Centre-Val de Loire (+1)
  • 21 malades en réanimation en Touraine (-1), 78 dans la région (-1)
  • 40 personnes décédées dans les établissements médico-sociaux d’Indre-et-Loire (EHPAD), 355 dans les six départements du Centre-Val de Loire (+3). On compte 2 651 malades dans 345 établissements à l’échelle régionale dont 1 409 officiellement testés
  • Après test, 5 510 cas de Covid-19 sont confirmés dans la région
  • 1 434 personnes sont sorties guéries du coronavirus après une hospitalisation dans la région

L’Indre-et-Loire est un département classé "vert" où le virus circule peu, donc dès lundi 11 mai les mesures de déconfinement seront plus souples. Notez que cette carte n'est pas définitive, elle est mise à jour au quotidien et notre département pourra passer du vert au rouge si l'épidémie s'intensifie. Un point global sur l'efficacité des nouvelles mesures est prévu début juin.

 ---------------------

La crise au jour le jour :

Malgré l'épidémie, les urgences restent assurées dans les hôpitaux tourangeaux avec une unité Covid-19 et un autre circuit pour les personnes non infectées. On peut s’y rendre comme d'habitude et c’est même encouragé à la moindre alerte car les médecins s’inquiètent d’une baisse des appels pour certaines pathologies et craignent une détérioration de l’état de certaines personnes. Dans la série des urgences médicales, quelques dentistes assurent des permanences, idem pour les opticiens. Pour les maladies chroniques les ordonnances restent valables plus longtemps. Et les orthoptistes tourangeaux ont le droit de renouveler les ordonnances de verres de lunettes ou de lentilles pour éviter d’attendre des mois avant d’avoir un rendez-vous chez l’ophtalmo. Quelques opticiens restent également ouverts sur rendez-vous.

A partir du 11 mai, le CHU de Tours va progressivement réactiver les services en sommeil depuis le début du confinement. Les patients dont les soins ont été déprogrammés vont être recontactés. 48h avant de venir à l'hôpital, on leur remettra un questionnaire pour vérifier qu'ils n'ont pas de symptômes liés au coronavirus. Si c'est le cas ils pourront bénéficier d'une téléconsultation ou d'un test. Les visites restent interdites sauf pour les papas en salle d'accouchement, les personnes en fin de vie et les enfants hospitalisés. Toute entrée sur un site hospitalier se fera avec un masque, du gel hydroalcoolique sera disponible à l'entrée et des agents d'accueil contrôleront les convocations.

Pour soulager les hôpitaux et éviter de faire venir des personnes contagieuses en cabinet, des « Centres Covid » ont été ouverts par des médecins généralistes. Faute de malades, certains ont fermé (au moins provisoirement) comme Amboise, Saint-Avertin et Joué-lès-Tours mais d’autres restent ouverts comme chez SOS Médecins Rue de la Dolve à Tours ou à Loches. L’accès est uniquement possible sur rendez-vous de même qu’il faut avoir une ordonnance pour bénéficier d’un test au CHU ou dans les laboratoires privés.

Le CHU de Tours annonce que d'ici fin mai il sera en capacité d'analyser 2 400 prélèvements quotidiens pour rechercher la présence du Covid-19, soit 6 fois plus qu'aujourd'hui. 50 personnes se relaieront 24h/24 pour examiner les prélèvements en provenance de l'Indre-et-Loire, de l'Indre et du Loir-et-Cher. Dans les pochaines semaines, de nouveaux centres de prélèvement vont ouvrir à Loches, Chinon ou Amboise et des équipes mobiles se rendront en Nord-Touraine et Sud-Touraine selon les besoins, ainsi que dans des EHPAD. Les laboratoires privés continuent également de pratiquer des prélèvements en drive. D'après l'Agence Régionale de Santé, le Centre-Val de Loire peut actuellement réaliser maximum 5 800 tests par jour sur 97 sites.

L’autre enjeu pour contrôler l’épidémie c’est la mise à disposition d’outils de protection pour les soignants comme pour le grand public. Les supermarchés, les pharmacies et les bureaux de tabac ont le droit de vendre des masques en tissu réutilisables. On pourra aussi trouver des masques jetables. Pour les prix : de 2 à 7€ en moyenne le masque en tissu, et maximum 95 centimes le masque à usage unique (le prix est plafonné). Il est conseillé de laver les masques en tissu à 60° ou à l’eau très chaude et au savon de Marseille.

Les communes se mobilisent pour en distribuer à leurs habitants en porte à porte ou dans des lieux prévus pour ça. L'Etat financera 50% de la facture. Il va également organiser des distributions pour certains publics en difficulté comme les mineurs étrangers isolés.

Pour savoir quelles communes distribuent des masques et sous quelles conditions rendez-vous sur notre carte interactive dans cet article.

En plus des masques, il y a également besoin de visières de protection, fabriquées via plusieurs réseaux solidaires comme les Makers 37. Un autre réseau s’est monté il y a peu pour créer des surblouses à partir de tissus recyclés. Les infos dans cet article.

 --------------------

La vie (dé)confinée :

En attendant lundi, il faut toujours sortir avec une attestation de déplacement dérogatoire sur papier ou smartphone sous peine d’une amende de 135€. Plusieurs personnes ont même été présentées à la justice tourangelle après plusieurs contrôles sans attestation.

Près de 135 000 contrôles ont été menés en 8 semaines avec plus de 5 000 vebralisations.

La préfecture d'Indre-et-Loire a dévoilé les conditions du déconfinement dans le département. Dès lundi aucune attestation ne sera nécessaire pour circuler en Touraine, et dans un rayon de 100km. Pour aller plus loin il faudra un motif familial ou professionnel justifié à l'aide d'une nouvelle attestation qui se trouvera sur le site du ministère de l'intérieur. Les bords de Loire, du Cher, de l'Indre ou de la Vienne seront rouverts aux promeneurs ou aux cyclistes.

Les rassemblements seront autorisés mais maximum 10 personnes (que ce soit dans un lieu public ou privé). Et bien sûr en respectant les gestes barrières.

La pêche sera de nouveau autorisée dès lundi. Cela concerne 20 000 personnes en Indre-et-Loire. Les cimetières ont rouvert, les cérémonies religieuses ne sont pas autorisées, les mariages impossibles sauf exception et les enterrements limités à 20 personnes.

Dès ce lundi, pourront également rouvrir les bibliothèques ou les petits musées. On aura l’autorisation de se promener en forêt. Les piscines, les cinémas, les théâtres… resteront fermés, au moins jusqu’à début juin. Les grands rassemblements sont interdits jusqu’à début septembre.

La préfecture d'Indre-et-Loire autorise certains sites touristiques à reprendre leurs activités dès le 11 mai avec un protocole sanitaire strict. Parmi eux : les châteaux de Villandry, Langeais, Jallanges, Chenonceau, Amboise... Mais aussi le Clos Lucé, le Prieuré St Cosme à La Riche ou le musée Rabelais. La liste complète dans cet article.

"Je me réjouis de cette autorisation" dit le président de la Région François Bonneau. "Le principe d'une réouverture prochaine des sites à l'échelle de notre région est bel et bien à l'ordre du jour. C'est bien une nouvelle saison qui se profile, en offrant les meilleures conditions d'accueil et de sécurité."

A Tours, la bibliothèque centrale, la médiathèque François Mitterrand et la bibliothèque Jacques Villeret ne devraient pas rouvrir avant début juin mais celle de Chambray-lès-Tours va reprendre du service dès la semaine prochaine.

A Azay-le-Rideau, La Médiathèque La Canopée rouvre au public à compter du mardi 12 mai. L'accueil du public est limité à 6 personnes au même moment. Le port du masque est obligatoire. La lecture sur place n'est pas autorisée. Afin de fluidifier les prêts, il n'est pas autorisé de jouer aux jeux vidéos ou de lire le journal.

------------------

Economie :

D’après les derniers chiffres communiqués, 11 612 sociétés d'Indre-et-Loire ont demandé une mise en place du chômage partiel ce qui concerne 115 814 personnes. 428 millions d'€ de prêts garantis par l'Etat ont été accordés à 2 940 entreprises. 32,9 millions de TVA ont été remboursés pour près de 3 000 demandes.

Dès lundi, les marchés seront tous autorisés à ouvrir sauf exception décidée par les mairies. Le marché aux fleurs pourra reprendre le mercredi et le samedi Bd Béranger à Tours, avec une distance accrue entre les stands.

Nous vous détaillons les mesures en vigueur ce week-end pour les marchés dans cet article, sans oublier une liste de magasins ou exploitations agricoles disponibles pour vendre des produits locaux, parfois en livraison. La date de réouverture des cafés et restaurants sera connue fin mai. En attendant vous pourrez savoir qui livre à manger ou propose de la vente à emporter sur notre carte interactive en cliquant ici.

------------------

Education :

A partir de lundi, les écoles pourront rouvrir leurs portes. Mais les élèves seront seulement accueillis à partir du 12 pour laisser aux enseignants le temps de préparer la rentrée, et même à partir du 14 mai à Tours avec repas froid à la cantine et seulement une garderie le soir. Les grandes sections de maternelle, classes ULIS, CP et CM2 seront prioritaires, aucune date fixée pour les autres niveaux. Partout en Touraine les classes ne pourront pas accueillir plus de 15 élèves et l'accueil se fera sur la base du volontariat. Les enseignants devraient être équipés de masques.

Les écoles Amice et Descartes d'Azay-le-Rideau mais également l'accueil périscolaire ainsi que la Restauration scolaire rouvriront le mardi 12 mai. Réservés, dans un premier temps aux élèves de Grande Section, de C.P. et de CM2 sur la base du volontariat, l'accueil concernera également les autres classes progressivement.

Selon la préfecture, 381 établissements scolaires sur 403 ouvriront leurs portes, avec entre 30 et 82% des élèves présents selon les communes. Pocé-sur-Cisse, Cléré-les-Pins ou Saint-Laurent-du-Lin font partie des municipalités qui refusent de voir les cours reprendre. On fait le point sur les mesures dans les principales communes d'Indre-et-Loire dans cet article.

Les professeurs des écoles réunis du SNUDI-FO constatent "que le gouvernement en s'obstinant à rouvrir les écoles dès le 11 mai sans les protections indispensables à la sécurité des personnels et des élèves (masques FFP2, tests...) a organisé le chaos dans le pays délaissant chaque école qui se retrouve à devoir trouver des solutions à un problème sanitaire sans précédent." Ils dénoncent le fait que le Ministre utilise cette crise sanitaire pour avancer dans la territorialisation de l'école et le fait qu'il engage la responsabilité des personnels.

Pour les collèges, ce retour en cours est prévu dans la semaine du 18 mai (et donc le 19 après la prérentrée) avec des masques pour tout le monde. Concernant les lycées, la priorité sera donnée aux établissements professionnels mais sûrement pas avant juin.

 ------------------------

Transports et services publics :

A partir e lundi, le masque sera obligatoire dans les transports en commun.La SNCF fera circuler 50% de ses trains Rémi en moyenne (25% pour Tours-Châteaudun, 1 sur 3 entre Tours et Loches) puis 80 à 90% en juin. Les 1ère et 2nde classes seront supprimées le temps de la crise car il faudra condamner un siège sur deux.

Sur certains axes comme Tours-Orléans, Tours-Paris Austerlitz, Tours-Poitiers et Tours-Loches, les abonnés devront impérativement réserver leur place à l'avance pour monter à bord. Une vingtaine de trains sont concernés en Indre-et-Loire, tous aux heures de pointe. Dès que 50% des sièges seront occupés, les réservations seront bloquées. Un quota de places est prévu pour les non-abonnés. Les coupons pourront être réservés en ligne (ordinateur ou mobile) et les guichets vont progressivement reprendre du service.

Les trains seront désinfectés tous les jours. Des distributeurs de gel hydroalcoolique seront parfois disponibles en gare. Plus d'infos sur www.remi-centrevaldeloire.fr et www.ter.sncf.com/centre-val-de-loire.fr. Le trafic TGV devrait également reprendre progressivement.

Dans Tours Métropole, Fil Bleu a communiqué son plan de reprise ce jeudi :

  • Jusqu'au 10 juillet, le réseau fonctionnera de 5h45 à 22h30 avec un tram toutes les 8 minutes en semaine, un bus toutes les 10 minutes sur la ligne 2, un toutes les 15 minutes sur les lignes 3-4-5
  • Un bus toutes 20 à 40 minutes pour la ligne 11, 30 à 40 minutes pour les lignes 12 à 30, 50% des horaires habituels pour les lignes 32 et 34, pas plus de 2 bus par heure pour la ligne 50, trafic normal pour les lignes 19-35-36-57
  • La montée se fera de nouveau par l'avant dès lundi, pas de vente de tickets par les conducteurs (qui seront masqués), Les parkings relais vont rouvrir le 11 mai. Service normal pour Fil Blanc (dédié aux personnes en situation de handicap). Le dispositif Résabus restera en fonction, sans perturbations. Pas de circulation des 4 lignes Citadine ni de la calèche. Le détail dans cet article.

Au sujet des transports scolaires, l’offre devrait s’adapter au nombre d’enfants attendus dans les écoles pour respecter la consigne qui réclame qu’on occupe seulement un siège sur deux dans les cars. Dans le Chinonais, le service de bus SITRAVEL reprend lundi 11 mai aux horaires habituels avec seulement 14 places à bord et port du masque obligatoire. Les cars Rémi vont être plus nombreux dès le 11 mai, avec masque obligatoire et un siège sur 2 condamné.

Concernant le stationnement en centre-ville, il sera gratuit jusqu’à fin mai à Tours.

Les services publics préparent leur réouverture progressive. Par exemple la préfecture de Tours ou la sous-préfecture de Loches accueilleront de nouveau du public sur rendez-vous et avec un masque dès le 11 mai. Il faudra venir avec son propre stylo pour remplir ou signer des formulaires. Reprise également à la mairie de Tours et au CCAS (mais pas à Bléré). La plupart des autres institutions gèrent les dossiers par téléphone. C’est le cas pour les impôts (à remplir par Internet avant le 8 juin), qui proposent aussi de répondre aux questions par chat. On vous explique tout dans cet article.

L’Assurance Maladie reste fermée en Indre-et-Loire mais on peut demander à se faire rappeler en allant sur le site ameli.fr. Vous pourrez choisir le jour et l’heure à laquelle un agent de la CPAM vous passera un coup de téléphone pour répondre à vos questions. 100 créneaux seront disponibles chaque jour à partir du 11 mai. Durée de la conversation : 15 minutes. Si le dossier nécessite plus de temps, un 2e rendez-vous sera proposé sans limite.

Les jours de semaine, La Poste dispose de 165 points de contacts ouverts en Touraine (dont 61 bureaux mais aussi des agences postales ou commerçants partenaires). A partir du 11 mai, le courrier devrait progressivement être distribué 6 jours sur 7 (comme avant la crise). Tous les bureaux de poste seront ouverts fin mai, avec des horaires adaptés. Un plan de retour au travail doit être présenté aux syndicats cette semaine.

---------------------

Je n’ai pas trouvé la réponse à ma question sur cette page, que faire ?

Bien sûr ! Voici l’adresse mail de la préfecture d’Indre-et-Loire qui répond à toutes les questions sur l’épidémie : [email protected]. Vous pouvez aussi appeler le 0 800 130 000 ou consulter notre annuaire avec les numéros et adresses mail à contacter pour les services publics, les associations caritatives, le soutien aux victimes de violences intrafamiliales ou l’aide psychologique.